Ōsu Kannon   大須観音

Date de publication :
Le temple Osu Kannon

Le temple Osu Kannon

Le temple Osu Kannon

Le temple Osu Kannon

Les stands du marché au puces du temple Osu-Kannon

Les stands du marché au puces du temple Osu-Kannon

Le temple aux trésors

Le temple Ōsu Kannon, de la secte bouddhiste Shingon,  abrite de fabuleux trésors malgré une histoire mouvementée 

Construit vers 1333 dans l’ancien  village d’Otsu-go dans l’actuelle préfecture de Gifu, il fut plusieurs fois endommagé par des inondations.  C’est la raison pour laquelle le Shogun Tokugawa Ieyasu, le fondateur du château de Nagoya, le fit déplacer dans cette ville en 1612.

Une fois à l’abri des inondations, il ne l’était pas des flammes. Dans les années 1820, une grande partie des bâtiments du temple fut détruite par un incendie et  l’ensemble fut réduit en cendres lors de la Seconde Guerre mondiale. Le temple actuel date de 1970.

Des trésors préservés

Heureusement, la divinité du temple, le bodhisatva Avalokitesvara,  Kannon en japonais (souvent appelé  la ‘Déesse de la miséricorde’ en Occcident), statue de bois sculptée au VIIIe siècle par l’illustre moine Kōbō- Daishi, a échappé aux désastres et veille sur le temple et ses fidèles.

Ōsu Kannon fait partie des trente-trois Kannon d'Owari, un groupe de temples bouddhistes situés dans la préfecture d’Aichi (ancienne province d’Owari) dédiés à Kannon, l'une des divinités bouddhistes les plus vénérées du Japon.

Outre la précieuse statue de Kannon, le temple abrite des ouvrages d’une valeur inestimable.

Une bibliothèque construite sous le bâtiment principal renferme environ 15 000 œuvres classiques, japonaises et chinoises. On y trouve notamment le plus ancien manuscrit du Kojiki ("Chronique des choses anciennes"), le premier ouvrage sur  la mythologie du Japon.

Autres temps, autres idoles

Tous les 18 et 28 du mois, les terrains du temple accueillent un marché aux puces. Avec environ soixante stands vendant de tout, c’est une véritable caverne d’Ali Baba.

Que ceux qui ne peuvent pas visiter le temple ces jour-là se consolent, juste à côté de ce lieu sacré se trouve  l’Osu Shopping Arcade, une galerie commerçante un peu vieillotte qui abrite plus de 400 restaurants et magasins. Les  fans de la pop-culture japonaise pourront y trouver des boutiques de cosplay, de mangas et d’anime, de J-pop et des goodies des nouvelles idoles japonaises.

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs