Le village d'Asuka, première capitale du Japon   明日香村

Date de publication :
La pagode à 13 étages de Tanzan en automne, à Asuka

La pagode à 13 étages de Tanzan en automne, à Asuka

Le temple de Muroji est immergé dans la forêt, à Asuka

Le temple de Muroji est immergé dans la forêt, à Asuka

La tombe d'Ishibutai, dans le village d'Asuka

La tombe d'Ishibutai, dans le village d'Asuka

Le sanctuaire de Kashihara à Asuka, demeure du premier empereur Jimmu

Le sanctuaire de Kashihara à Asuka, demeure du premier empereur Jimmu

Lieu incontournable de l'histoire du Japon

Le village d'Asuka fut la première capitale connue du Japon mais est aujourd’hui moins connu que Nara. Asuka et sa région recèlent pourtant bien des découvertes qui méritent le détour : antiques tombeaux nippons, premiers temples bouddhistes, ou encore vastes paysages tels que les rizières en terrasses...

Asuka

Vue sur Asuka et ses rizières

Asuka, la première capitale historique du Japon

Asuka est un village situé au centre de la préfecture de Nara, dans la région du Kansai. Il est implanté à seulement 40 km au sud-est d'Osaka et est atteignable facilement en voiture ou en train.

La région d'Asuka est très précieuse d'un point de vue historique et archéologique. En effet, à l’aube de l’histoire japonaise, les premiers empereurs connus décidèrent que leur royaume avait besoin d’une capitale permanente : le village d’Asuka, au pied des montagnes, fut choisi et accueillit alors palais et temples pendant plus d'un siècle. Il donna son nom à la période Asuka (飛鳥時代), qui s'étend entre 538 et 710.

Puis, vers 710, les empereurs quittèrent finalement la ville pour installer la capitale à Nara, et l’Histoire se détourna de la petite localité.

Aujourd’hui, on y trouve un ensemble de temples bouddhistes et de sites archéologiques illustrant les premiers siècles de l’histoire japonaise. Le lieu se situe à 25 km à peine de Nara et peut donc constituer une excursion originale depuis ce point.


Les richesses historiques et culturelles d'Asuka

En plus de ses paysages de montagne et de ses rizières, la ville et tous les alentours sont ainsi particulièrement intéressant pour les passionnés d'Histoire. Si le village est bien moins connu que Kyoto ou Nara, il abrite pourtant les premiers temples, sanctuaires, tombeaux et monuments en pierre du Japon... Vous pourrez notamment y visiter des kofuns, ces antiques monuments funéraires prenant la forme d'un tumulus, très nombreux dans le Kansai.

Une fois arrivé à Asuka, vous pourrez commencer la découverte de la zone avec le temple shintô de Kashihara qui honore l’esprit du premier empereur du Japon, Jimmu, et dont les bâtiments faisaient autrefois partie du palais impérial de Kyoto

Ils furent donnés et transférés par l’empereur Meiji au XIXème siècle. Le temple se trouve dans une forêt classée qui mérite le détour pour la balade. Juste à côté se trouve l’institut archéologique qui expose les résultats des fouilles et permet de découvrir des pièces rares de l’époque Asuka.

Les visites à faire à Asuka

Asuka abrite tout d'abord un certain nombre de kofun à ne pas manquer.

  • La tombe IshibutaiIl s'agit sans doute du kofun le plus important d'Asuka. Ce monument mégalithique du VIIème siècle servit de sépulture au grand seigneur Soga Umako et se visite aujourd'hui. La construction ancienne et rude impressionne par son caractère massif et puissant.

  • La tombe de Takamatsuzaka. Ce kofun circulaire fut construit entre la fin du VIIe et le début du VIIIème siècle. Il est très spécial car sa chambre funéraire abrite une fresque murale colorée, figurant des courtisans. Une réplique peut être admirée dans la salle des fresques, l'originale étant très fragile.

Pour aller plus loin : Kofun, les anciens tombeaux japonais

Asuka

L'entrée du kofun d'Ishibutai

Takamatsuzaka

Détail de la fresque de la tombe de Takamatsuzaka

  • Le temple d’Asukadera. Il est connu comme étant un des plus anciens temples bouddhistes du Japon, ayant été bâti en 588. C'est en effet à l'époque Asuka que le Bouddhisme se diffusa largement sur l'archipel japonais. Le temple abrite en outre la plus ancienne statue de bronze du Bouddha connue des spécialistes.

  • Le parc Amakashi no Oka. Il offre une belle balade au sommet d'une colline, pour découvrir un magnifique point de vue sur la région. Le parc est particulièrement beau durant la saison de floraison des cerisiers.

Asuka

Le temple Oka-dera

Asuka

Hall principal du temple Asuka-dera

Asuka

Le sanctuaire Tanzan

  • Le temple Oka-dera, niché au creux des montagnes, à voir durant le koyo en novembre.

  • Le sanctuaire Tanzan, à l'écart du village, et sa grande pagode de treize étages. À l'origine temple bouddhiste, le lieu est à présent un sanctuaire shinto, mais la pagode est restée.

  • Les temples Hasedera et Muroji, eux, sont de véritables bijoux placés dans l’écrin des montagnes d’Asuka. Ces enceintes sont particulièrement populaires au printemps et en automne du fait de la beauté du paysage qui les entoure.


Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs