Le village de Soni   曽爾村

Date de publication :
 Byobu iwa au printemps à Soni

Byobu iwa au printemps à Soni

Une palette de couleurs

Soni est un petit village de 1 500 habitants, niché au creux d’une étroite vallée creusée par la rivière Shôrenji, dans la région d’Uda au nord-est de la préfecture de Nara. Il a été désigné comme l’un des plus beaux villages de la campagne japonaise. 

Le plateau de Soni, préfecture de Nara.

Le plateau de Soni, préfecture de Nara.

Champ de pampas à Soni, Nara

Champ de pampas à Soni, Nara

Plateau de Soni dans le village de Soni (préfecture de Nara).

Plateau de Soni dans le village de Soni (préfecture de Nara).

Le village est connu pour ses  paysages montagneux et ses magnifiques vues sur les environs. Plus de 80% des forêts de de Soni font partie du parc quasi-national Murô-Akame-Aoyama. Son plateau, Soni Kogen, et ses monts attirent visiteurs et randonneurs tout au long de l’année.

Lire : Le village de Minamioguni

Soni Kogen : un plateau hautement protégé

Situé à la limite des préfectures de Nara et Mie, le plateau de Soni (Soni Kogen) est constitué d’une prairie de 40 hectares et de zones humides qui s’étendent sur une partie de ce qui fut  le cratère des monts Kuroso et Kameyama. La prairie est couverte d’herbes de la pampa que les anciens habitants cultivaient pour en faire de la paille qui servait, entre autres, à la construction des toits de chaume. Ces derniers ont disparu, remplacés par des tuiles ou des matériaux plus modernes. Cependant, grâce aux villageois, les roseaux continuent à embellir la prairie et le plateau est devenu une zone naturelle protégée. C’est à l’automne, spécialement en novembre, qu’il est le plus beau, lorsque ses roseaux se teintent de tons mi-argentés mi-dorés et que les couchers de soleil enflamment la prairie. De la mi septembre à la fin novembre, lors de la fête de Yama Akari,  des centaines de lanternes éclairent les chemins qui traversent les champs d’herbe de la pampa, conférant une ambiance féérique au site. 

Lire aussi : Le plateau de Norikura Kogen

Au pied du plateau, la source thermale Okame no Yu est un endroit très populaire avec ses bassins intérieurs et extérieurs offrant des vues sur les monts Kabuto-dake and Yoroi-dake et la campagne environnante. On y trouve un restaurant.

Le complexe Soni Kogen Farm Garden, juste à l’arrêt de bus de Soni Kogen, comprend des restaurants et des magasins  de produits locaux. On peut y goûter la bière brassée sur place, Soni Kogen Beer. Non loin de là, la boulangerie Soni Kogen Okome-no-Yakata vend de délicieux pains à base de farine de riz. De quoi être prêt(e) pour la randonnée des sites alentour.

Voir : Top 5 des randonnées à faire au Japon

De rochers en rochers

Le village de Soni, préfecture de Nara.

Le village de Soni, préfecture de Nara.

Si le village de Soni est construit dans une vallée au bord de la rivière Shôrenji (aussi appelée Soni), ses alentours sont très montagneux et les sites suivants attirent promeneurs, photographes et randonneurs :

Byobu-iwa est une falaise volcanique de 2 kilomètres de long sur 868 mètres de hauteur. Cependant, c’est son versant de 200 mètres de haut qui attire les visiteurs. Byobu-iwa signifie "le rocher paravent pliant", en raison de sa forme qui fait penser à celle des anciens paravents japonais de papier. Cerisiers de montagne - plantés par les villageois il y a plus d’un siècle -, rhododendrons et une multitude d’arbres colorent ses pans de différentes couleurs selon les saisons. On peut admirer ce paysage unique depuis le parc aménagé au pied de la falaise. Au moment de la floraison des cerisiers de montagne (en général entre mi et fin avril), un service de bus est organisé par les villageois et le site est illuminé. En revanche, les véhicules privés n’ont pas accès aux parkings du parc les soirs d’illumination. Byobu-iwa a été déclaré "Monument naturel national" en 1959.

Kotaro-iwa, au nord nord du village de Soni, est une falaise haute d'environ 200 mètres sur une largeur de 700 mètres, célèbre pour ses feuillages d’automne et son rocher qui ressemble au visage d'un lion.

À lire : Kôyô, l'automne en rouge et or

Pour les amateurs de randonnées, l'ascension des monts Yoroi-dake ("pic de l’armure") 894 mètres,  et Kabuto-dake ("pic du casque") 920 mètres, est facilement réalisable en une journée et permet d'avoir des vues splendides.

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs