Accueil > Nara > Hôryûji - 法隆寺

Hôryûji
法隆寺

Temple Hôryûji

Rite purificateur dans le temple Hôryûji.

Temple Hôryûji

Jardin du temple Hôryûji.

Le temple Hôryûji

La pagode à 5 étages du temple Hôryûji.

Temple Hôryûji

Dans la cour du temple Hôryûji.

Pour l’essor de la Loi

Aux environs de Nara, au milieu des pins, Hôryûji, vaste ensemble cultuel, situé à Ikaruga, abrite les plus anciennes constructions en bois au monde et demeure le plus ancien temple du Japon !

Construit en 607, à la demande du Prince régent Shôtoku Taishi (574-622) pour exaucer le vœu de son père, le temple Hôryûji révèle les influences architecturales chinoises et coréennes aux VIIe et VIIIe siècles.

Considéré comme source de la civilisation et des arts japonais, le site, le premier du Japon à avoir été inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco, en 1993, se partage en deux ensemble distincts. L’enceinte ouest (Sai-in) avec sa pagode à cinq étages et le Kondô, pavillon principal, incendié, en 1949, suite à un court-circuit électrique. Ce dernier bâtiment majestueux a été reconstruit à l’identique. 

En son sein sont conservées des statues des Bouddhas, dont une représentation de Shaka en triade. C'est-à-dire Sakyamuni, le Bouddha historique connu également sous le nom de Siddhârta Gautama, flanqué de deux bodhisattva (être d’Eveil de pure compassion), bronzes réalisés en 623 par le maître Tori et dédiés au prince Shôtoku. 

L’enceinte est (Tô-in) s’ordonne autour du Yumedono ou pavillon des Songes – son nom vient d’une légende selon laquelle le prince vit en rêve une nymphe céleste qui l’éclaira sur le mystère d’un sûtra (texte des paroles attribuées au Bouddha ou à ses disciples immédiats). 

Cette surprenante architecture octogonale, la plus ancienne de ce type au Japon, recèle des statues de grand intérêt dont celle de Kuze Kannon qui a été cachée pendant plus de sept cents ans et ainsi a conservé tout son éclat. La « statue cachée », aux traits du prince, n’est visible qu’à certaines périodes de l’année.

Beauté compatissante

Réputé pour les sculptures, les peintures et les objets rituels qu’il détient, « Le temple de la Loi florissante » renferme des trésors artistiques uniques. Un chef-d’œuvre datant du VIIe siècle, la statue du bodhisattva Kudara Kannon, fait figure d’œuvre emblématique de cette époque dite d’Asuka (538-710). Taillée dans un bloc de camphrier, un bois dur à travailler, elle incarne l’élégance de ce style. Le corps élancé, un sourire énigmatique, des yeux en amande, la tête auréolée d’un nimbe, le plissé du drapé, tout concourt à l’émanation d’un sentiment de douceur compassionnelle.

Hôryûji
法隆寺

Adresse :

1-1 Hôryûji-sannai, Ikaruga-cho, Ikoma-gun.

Téléphone :

+81 (0)74 575 2555.

Horaires :

de 8h à 17h du 22 février au 3 novembre, de 8h à 16h du 4 novembre au 21 février.

Kuze Kannon est, en 2013, présentée du 22 octobre au 2 novembre, de 8h à 17h ; du 4 novembre au 23 novembre, de 8h à 16h30.

Prix :

1000 yens.

Accès :

ligne JR ou Jamato, station Hôryûji. Puis bus, arrêt Hôryûji mon-mae.

Site web: http://www.horyuji.or.jp

Et aussi ...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin d'améliorer votre expérience d'utilisateur, vous proposer des contenus personnalisés adaptés à vos centres d'intérêts ou encore réaliser des statistiques de visites. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies. Pour en savoir plus et paramétrer vos préférences de cookies.