Le Lamp Bar, par Kaneko   ランプ・バー

Date de publication :

Verre à cocktails

L'entrée du Lamp Bar

L'entrée du Lamp Bar

Cocktail

Cocktails sur-mesure

Nara, ancienne capitale du Japon, est plus connue pour ses temples et statues bouddhiques que pour sa vie nocturne. Mais depuis 2015, grâce au  propriétaire et barman du Lamp Bar, les choses ont changé.

En 2015,  Michito Kaneko,  le propriétaire et barman du Lamp Bar à Nara, fut déclaré "barman de classe mondiale de l’année". Et en 2017, son bar a été noté trente-sixième parmi les cinquante meilleurs bars d’Asie. Venez découvrir avec nous le bar qui a transformé les nuits de Nara.

Ambiance feutrée 

Situé dans une petite rue à quelques minutes de la gare de Kintetsu Nara, Le Lamp Bar se fait discret. La décoration y est soignée et originale : l’un des murs est entièrement caché par des bagages vintage tandis que des lampes rétro diffusent une lumière tamisée dans ce petit bar de 30 places -huit au comptoir et le reste dans deux petites salles, pour plus d’intimité. 

Lire : Les meilleurs bars avec vue de Tokyo 

Rien que pour vous

Sous fond de musique classique ou jazzy, on sirote des cocktails sur-mesure. En effet, ce qui fait l'originalité de ce bar, c'est qu'il  il n’y a pas de carte et que Michito Kaneko, ou son remplaçant, s’enquiert de vos envies avant de concocter votre boisson. Derrière le comptoir, des centaines de bouteilles aux noms exotiques ou mythiques, tel que le Ron Zacapa ou de vieux whiskys. Tout est mystère, puisque seul le barman sait ce qu’il mélange. Il ajoute parfois des zestes d’agrumes de son jardin. On prend plaisir à le voir mélanger, secouer, verser ses concoctions dans des verres aux formes parfois inattendues (comme celle d’une coquille d’oeuf) avec des glaçons taillés comme des diamants. C’est tout un art, et des saveurs uniques que Michito Kaneko se plait à associer pour vous seul(e).

Lire aussi : Le Sky Lounge à Kyoto

Les petits moins

Célébrité oblige, le bar est vite plein les week-ends. On ne peut pas réserver, donc, il vaut mieux y aller en semaine ou très tôt les samedis et dimanches.

Un moment magique qui a un prix : puisqu’il n’y a pas de carte, la somme à payer est également une (mauvaise ?) surprise ! Sachez qu’au prix du cocktail vient s’ajouter un prix forfaitaire de 500 yens par personne (table charge).  

Bouteilles de whisky

Bouteilles de rhum Ron Zacapa

Vidéo de Takumi Watanabe : entraînement à la fabrication de cocktails dans le Lamp bar

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs