Le sanctuaire Tanzan   談山神社

Date de publication :

La pagode à 13 étages de Tanzan en automne

Tanzan jinja, la coursive du haiden

La pagode à 13 étages de Tanzan en automne, à Asuka

La pagode à 13 étages de Tanzan en automne, à Asuka

Le Nikko du Kansai

Le sanctuaire shintô Tanzan, Tanzan jinja, situé sur les montagnes bordant la ville historique de Sakurai, à l'est d'Asuka, dans la préfecture de Nara, est célèbre pour sa beauté et ses feuillages d’automne.

Son imposante pagode et son sanctuaire vermillon se détachant sur le vert des forêts environnantes lui a valu le surnom de "Nikko du Kansai". Il est encore plus apprécié à l’automne, lorsque les feuillages virent au jaune ou au rouge, s’harmonisant avec l’ensemble des bâtiments.

Un temple bouddhiste devenu sanctuaire shintô

Avant de devenir un sanctuaire shintô, Tanzan jinja fut d’abord un grand temple bouddhiste. C’est la raison pour laquelle le sanctuaire Tanzan comprend une pagode, édifice religieux bouddhique qui faisait partie du temple Tonomine-ji, construit sous l’ère Asuka (538-710). Cette magnifique pagode à treize niveaux, la seule au Japon, fut érigée en 678 mais l’édifice actuel date de 1532. 

Plus tard, on ajouta des bâtiments destinés au culte bouddhiste et d’autres au culte shintoïste, dans l’esprit de syncrétisme qui régna au Japon jusqu’à l’ère Meiji (1868-1912). À cette époque, les japonais voulu restaurer le culte de l’empereur, et le shintoïsme, la religion du Japon, et de nombreux temples bouddhistes, considérés comme un apport étranger, furent détruits ou transformés en sanctuaires shintoïstes. Tanzan est donc devenu un sanctuaire shintô à part entière.

Lire : Visiter Nikko

L’ensemble comprend quinze bâtiments, tous désignés comme Biens Culturels Importants.

À gauche de la pagode, une grande salle renferme des trésors et des oeuvres d’art. De l’autre côté, le haiden, le bâtiment utilisé pour les cérémonies et les prières au kami, le dieu du sanctuaire, est bordé d’une splendide coursive extérieure où pendent des lanternes en laiton. Depuis cet endroit , vous aurez des vues splendides sur la nature environnante.

Le honden, ou bâtiment principal, magnifiquement sculpté, est construit dans le style architectural traditionnel des sanctuaires shinto appelé Kasuga-zukuri. Il abrite la statue de Fujiwara no Kamatari.

Lieu historique

L’endroit est également connu pour son histoire. C’est en effet là qu'en 645, Nakatomi no Kamatari rencontra le Prince Naka no Oe lors d’un jeu de kemari (littéralement "balle frappée", une sorte de football très en vogue à la cour impériale de l'ère Nara à l'ère Heian). Les deux hommes complotèrent alors pour renverser le puissant clan Soga en assassinant le fils aîné, Soga no Iruka. Cet événement entraîna ce qu’on nomma la réforme Taika, qui renforça le pouvoir de l’empereur. Le Prince Naka no Oe devint l’empereur Tenji et Nakatomi no Kamatari fonda le très influent clan Fujiwara. Il prendra alors le nom de Fujiwara no Kamatari. Cette histoire est illustrée sur une peinture sur rouleau qui est exposée à l’intérieur de la salle des trésors. La pagode fut construite en l’honneur de Fujiwara no Kamatari, juste à côté de sa tombe.

Lire aussi : Histoire du Japon, chronologie simplifiée

Chaque année, le 29 avril et le deuxième dimanche de novembre a lieu le festival de kemari, kemari matsuri, faisant revivre cet ancien jeu de balle. À cette occasion, les participants, entre six et huit,  vêtus en habits de cour comme il y a plus d’un millénaire, s’évertuent d'empêcher avec leurs pieds qu'un ballon en peau de daim (mari) touche le sol. Une fois le jeu officiel terminé, les spectateurs peuvent se joindre aux joueurs. 

Enfin, à l’automne, vers la deuxième quinzaine de novembre, quelque 3 000 érables enflamment le site de leur rouge flamboyant, attirant des foules de visiteurs.

La pagode à 13 étages du sanctuaire Tanzan en automne

Kemari_Matsuri, _Tanzan jinja

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs