Setsubun Mantoro   節分万燈籠

Date de publication :
Les 3000 lampions traditionnels du Sestubun Mantoro de Nara

Les 3000 lampions traditionnels du Sestubun Mantoro de Nara

Les flammes vacillantes qui illuminent la couleur vermillon du temple, pendant le Setsubun Mantoro

Les flammes vacillantes qui illuminent la couleur vermillon du temple, pendant le Setsubun Mantoro

Les lanternes du festival Setsubun Mantoro, à Nara, le 3 février

Les lanternes du festival Setsubun Mantoro, à Nara, le 3 février

Le festival des lanternes de Nara

Venez admirer plus de 3000 lampions traditionnels nippons scintillant lors de ce festival chaque année le 3 février au sanctuaire Kasuga Taisha.

Depuis plus de 800 ans, les habitants de Nara perpétuent la tradition du Setsubun Mantoro, le Festival des lanternes. Ces lampions ont été pour la plupart offerts par les citoyens, quelques-unes sont cependant dédiées à la mémoire de samouraïs ayant guerroyé à l'époque Sengoku (époque des provinces en guerre, du XVe au XVIIIe siècle). 

Fêter l'arrivée du printemps

Elles vous replongent dans une époque où l’électricité n’existait pas encore. Une lueur chaude au cœur de l’hiver emprunte de mysticisme shintô, des flammes vacillantes qui illuminent partiellement les dorures et la couleur vermillon du temple : un festival teinté d’une douce poésie à ne pas manquer le 3 février. Ce jour correspond à la veille de l'arrivée du printemps dans l'ancien calendrier lunaire. Cette date charnière est appelée setsubun en japonais. 

Voir aussi : Setsubun, la fête du printemps

De nombreuses festivités sont alors célébrées : ventes de haricots (mame-maki) à lancer le soir, vente de divers porte-bonheur et d’images votives représentant des chevaux. Cet événement existe aussi durant le mois d’août, les 14 et 15, au sanctuaire Kasuga Taisha et regroupe alors des danseurs habillés de kimonos anciens.

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs