Le temple Yakushi-ji   薬師寺

Date de publication :
le toto du Yakushi-ji

L'ensemble restauré des pagodes et du temple de Yakushi la nuit.

Le hall d'or du temple de Yakushi.
La triade du Bouddha Yakushi, VIIe siècle.

Bouddha médecin

Nara compte un grand nombre de temples d’une grande ancienneté classés au patrimoine mondial de l’UNESCO. Le Yakushi-ji en fait partie mais est particulier par bien des côtés.

Au Yakushi-ji, on vénère le Bouddha Yakushi, un Bouddha du passé spécialisé dans la médecine. Le temple a d’ailleurs été construit sur ordre de l’empereur Temmu au VIIe siècle pour obtenir une guérison.

Yakushi Bouddha est aussi lié à l’est, au Soleil Levant, a donc longtemps été associé à la famille impériale. Le Yakushi-ji se trouve d'ailleurs non loin des ruines du palais impérial Heijô.

Un très récent temple ancien

Remontant aux origines de l’histoire du Japon, le Yakushi-ji a été la victime des heures sombres de l'archipel et brûla presque entièrement en 1528 durant les guerres du Sengoku Jidai.

Au début du XXe siècle on ne voyait plus que sa pagode Tôtô, la pagode de l’est, seul bâtiment d’origine de l’ensemble.

À la fin des années 1990, un vaste programme de reconstruction permit de remettre sur pied l’ensemble du temple au plus près de son état d’origine.

Le Kondô, hall d’or, le Daikodô, bâtiment des sermons et la pagode de l’ouest datent de cette reconstruction. L’ensemble resplendit, visiblement neuf mais parfaitement intégré à son environnement : la pagode de l’est a enfin retrouvé son écrin.

Une histoire de Tôtô

La pagode de l’est, le Tôto, mérite le coup d’œil. Son architecture archaïque du VIIe siècle la rend unique. Archaïque certes mais loin d’être simple avec ses faux étages qui l’a font paraître plus grande et complexe. Elle témoigne des influences chinoises et coréennes de la première architecture japonaise.

Le Kondô contient aussi une triade de statues où Yakushi est entouré de deux Bodhisattvas souples et élégants. Ces statues de bronze sont des originaux du VIIe siècle survivants de la longue histoire du temple.

Près de Yakushi-ji vous trouverez le complexe religieux totalement contemporain dédié au moine chinois Genjo Sanzo.

Le temple de Yakushi-ji, excentré par rapports aux autres temples de Nara, n’en reste pas moins un élément qui mérite le détour, surtout le soir lorsque ses pagodes illuminées se reflètent sur les étangs voisins.

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs