Le musée du Genbi Shinkansen   現美新幹線

Date de publication :
La voiture 13, espace jeux et décoration de Paramodel

La voiture 13, espace jeux et décoration de Paramodel

GENBI Shinkansen

GENBI Shinkansen, au départ en gare d'Echigo-Yuzawa

La voiture 11 du GENBI Shinkansen

La voiture 11 du GENBI Shinkansen, design : Nao Matsumoto

La voiture 12 du GENBI Shinkansen

La voiture 12 du GENBI Shinkansen de l'artiste Yusuke Komuta

La voiture 15, oeuvres de papier de Haruka Kôjin

La voiture 15, oeuvres de papier de Haruka Kôjin

La voiture 16, oeuvre vidéo de Brian Alfred

La voiture 16, oeuvre vidéo de l'artiste américain Brian Alfred

La voiture Bar

La voiture Bar dans laquelle vous pouvez déguster les spécialités de la région

Le musée le plus rapide du monde

Le concept du GENBI Shinkansen est simple : des œuvres d'artistes contemporains sont exposées dans un train à grande vitesse. Vous prenez le temps de les admirer durant un trajet entre Echigo-Yuzawa et Niigata, chaque week-end.

GENBI Shinkansen

GENBI Shinkansen quittant la gare de Niigata, livrée Feux d'artifices de Mika Ninagawa

Sur la ligne à grande vitesse Jôetsu Shinkansen, depuis le 29 avril 2016, ce train spécial circule à raison de 3 aller-retour chaque week-end et jours fériés. Le GENBI Shinkansen est une des "nouvelles tentations" de la JR, initié pour faire venir les gens vers ces régions qui attirent moins les touristes et les revitaliser. Toutes les œuvres ont été créées spécialement pour ce train. Le voyage artistique dure 50 minutes. Extérieurement comme intérieurement, vous en avez plein les yeux !

Lire : Voyager à Kanazawa en Shinkansen

La livrée extérieure représente un feu d’artifice, tout le long des six voitures. C’est l’oeuvre photographique de Mika Ninagawa, issue d’un feu d’artifice à Nagaoka, une ville peu avant Niigata où s’arrête le GENBI Shinkansen. À l'intérieur de chaque voiture a une ambiance spécifique.

La voiture 11

C’est la seule pour laquelle vous devez réserver une place assise, les autres sont en accès libre jiyu seki. Vous avez donc un agencement classique de sièges comme dans un "vrai" train, sauf que très confortable et à la sellerie soignée, le tissu, aux motifs imaginés par Nao Matsumoto, évoque la lumière et la fête après la récolte de riz. C’est un peu comme une œuvre de lumière en vitesse.

La voiture 12

Cette voiture est l’oeuvre de Yusuke Komuta. Des canapés en cuir sont disposés tout le long d’un côté, et un mur de plaques d’acier en facettes miroitantes de l’autre. L’effet recherché est d’avoir le paysage d’Echigo défilant tout autour de vous lorsque le train est lancé à pleine vitesse. Le spectacle est si captivant que vous pourriez rester dans cette seule voiture durant tout le voyage, et pourtant il y a bien d’autres merveilles à découvrir !

La voiture 13

Ici, c'est la voiture préférée des enfants, car il y a pour eux des jeux de train PlaRail à disposition. La décoration, à dominante blanche et bleue de cette voiture a été confié au jeune duo d’artistes japonais, Paramodel, dont la devise est :  "jouer est un art". 

Lire aussiLes trains touristiques les plus originaux

Une partie de cette voiture est réservé au café, d’où les parents peuvent garder un œil sur leur progéniture, tout en sirotant une boisson et en dégustant une pâtisserie régionale, tout droit venue de la ville de Tsubame à Niigata ; gâteau à la vanille et farine de riz d’Uonuma ou cheesecake au citron de Sado. Tout le monde y trouve son compte. Il y a même des peintures de l’artiste Kentaro Kobuke accrochées au mur pour rester dans le concept du train.

La voiture 14

Vous êtes dans une galerie de photographies d’art. L’artiste Naoki Ishikawa a pris des clichés exclusivement dans la région de Niigata, suivant les saisons : travailleurs de la mer, villageois en fête durant le matsuri, champs de fleurs l’été, forêts aux couleurs du kôyô, bord de mer battu par les tempêtes hivernales. La qualité des images est exceptionnelle, un régal pour les yeux ! Admirez le tout, confortablement installé dans des canapés.

La voiture 15

L’artiste Haruka Kôjin nous propose une expérience fantastique, sous le forme d’une installation de milliers de fleurs de papier, tendues par des fils invisibles, que les mouvements du train font légèrement osciller. L’effet est étonnant, surtout que la composition joue sur la symétrie, comme si vous étiez plongé dans un kaléidoscope géant : presque hypnotique !

La voiture 16

Pour finir, voici un artiste américain invité à la fête de l’art à grande vitesse japonaise, il s’agit de Brian Alfred. Son médium privilégié est l’art vidéo. Des écrans sont placés sur le mur, vous êtes assis en face et vous découvrez une animation de 15 minutes inspirée par les coutumes de la région de Niigata. On croit que chaque écran diffuse la même image, mais à bien y regarder on perçoit un décalage, et des différences subtiles. La neige ne tombe pas partout de la même façon, ni uniformément non plus. Comme dans la nature, d’un montagne à l’autre, il n’y a pas exactement la même végétation, ni la même quantité de neige tombée. Des montgolfières s’envolent doucement, les paysages évoluent. C’est très agréable à regarder, paisible.

Découvrir : Les trains de nuit au Japon

Et c’est déjà la fin du voyage… on en reprendrait bien un peu. Pourquoi pas ; l’accès est libre et vous pouvez repartir en sens inverse pour une seconde couche d’art sur rail.

Mais vous pouvez bien entendu en profiter pour découvrir les trésors que recèle le département de Niigata.

Cette vidéo vous montre les différentes ambiances artistiques de chaque voiture du GENBI Shinkansen :

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs