Le parc national de Bandai Asahi   磐梯朝日国立公園

Date de publication :

Le parc national Bandai Asahi

bandai

Vu sur le Mont Bandai en automne

Merveilles du Tohoku

Situé dans la région de Tohoku au nord de l'île principale du Japon et s’étendant tout autour du mont Bandai, le parc national de Bandai Asahi ravira les amateurs de nature. Et ce, en toutes saisons !

Le parc national de Bandai Asahi est situé dans la région de Tohoku. Fondé en septembre 1950, il couvre une surface de 1 870 km2 et s’étend donc sur trois préfectures distinctes, la préfecture de Fukushima, celle de Niigata et celle de Yamagata.

Le parc national de Bandai Asahi est la 3è plus grande superficie protégée du Japon, délimitée par la chaîne de montagnes de Bandai azuma au sud et le mont sacré Dewa Sanzan au nord. Le parc est donc l’endroit idéal à visiter pour tous ceux aimant la nature, les grandes étendues et les animaux sauvages.

UN PARC PRÉSERVÉ

Bien que le parc soit ouvert au public, son statut de parc national en fait un lieu privilégié de protection tant de la faune que de la flore. En effet, au Japon, seuls 29 parcs sont sous le statut de parc national, ce qui implique plusieurs objectifs : protéger les paysages et les écosystèmes et promouvoir auprès de la population l’accès à l’éducation à l’environnement, au tourisme et aux loisirs de pleine nature.

Les visiteurs peuvent donc alterner randonnées en pleine nature, mais aussi sports nautiques sur certains lacs du parc. Ou encore se baigner, ou faire des promenades à vélo sur les diverses pistes qui serpentent ce haut lieu du tourisme vert. Mais ce n’est pas tout, une fois l’hiver venu, le mont Bandai accueille les skieurs sur ses 29 pistes, mais aussi les adeptes du ski de fond ou des raquettes.

3 INCONTOURNABLES À VISITER

Si nous devions retenir 3 endroits à visiter dans le parc de Bandai Asahi, il s’agirait tout d’abord du lac Inawashiro, des marais Goshikinuma et du lac Hibara.

Le mont Bandai vu du lac Inawashiro

Le mont Bandai vu du lac Inawashiro

Le lac Inawashiro est un grand lac, également appelé le lac du Miroir du paradis, le mont Bandai se reflétant à sa surface. Le lac dispose de nombreuses plages et est également le lieu de passage de la migration des cygnes sauvages. Attention toutefois, mieux vaut éviter le lac pendant la période des congés japonais. Particulièrement prisé pour sa beauté par les habitants des environs, il peut parfois être pris d’assaut à la belle saison.

LES MARAIS GOSHIKINUMA

Les marais Goshikinuma valent également le détour. Surnommés les "lacs aux cinq couleurs", à cause de leurs couleurs variables en fonction des saisons, du temps, et de leur composition, ils offrent un spectacle naturel exceptionnel. Une randonnée d’une heure permet de découvrir ces marécages, tout en ayant une vue fantastique sur le mont Bandai.

Le plus grand des lacs de Goshiki

Un des étangs colorés de Goshikinuma

Un des étangs colorés de Goshikinuma

LE LAC HIBARA

Enfin, le lac Hibara qui est peut-être le plus particulier des lacs du parc Bandai Asahi. En effet, il est très peu visité, car certains visiteurs préfèrent flâner autour des deux premiers lacs, sans forcément se lancer dans une randonnée de plusieurs kilomètres. Certaines infrastructures sont donc abandonnées et on peut apercevoir, autour du lac quelques traces de vestiges de l’ancien village que l’éruption du mont Bandai aurait fait disparaître et qui serait, aujourd’hui, entièrement recouvert par les eaux.

Du lac Hibara, il vous sera possible d’emprunter un bus pour revenir au point de départ de la randonnée. Pratique pour les plus fatigué, même si nous vous conseillons tout de même de faire le périple dans l’autre sens, on découvre parfois des détails qui nous avaient échappés lors du premier passage.

Le lac Hibara

Le lac Hibara

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs