La triennale d’Echigo Tsumari   大地の芸術祭 越後妻有

Date de publication :
house-light-turrell

La maison de la lumière de James Turrell

Potemkin

Potemkin de Casagrande & Rintala, 2003

fram-kitagawa

Fram Kitagawa, fondateur et directeur artistique du festival

L'art au service de la campagne

La triennale d'Echigo Tsumari est un événement majeur dans le monde de l'art contemporain qui se déroule tous les trois ans depuis 2000 dans la préfecture de Niigata. La septième édition se tiendra du 29 juillet au 17 septembre 2018.

Dynamiser l'espace rural

Au cours de l'été 2000, Fram Kitagawa, directeur de la Art Front Gallery à Tokyo, organise la première triennale d'art contemporain d'Echigo Tsumari et place sur le devant de la scène artistique internationale une région rurale qui jusque là était principalement connue pour ses rizières, son saké, ses hivers rigoureux et ses fortes chutes de neige. Pour Kitagawa, natif de la préfecture, ce choix correspond à sa volonté profonde de redynamiser la région qui souffre d'une baisse démographique continue et du vieillissement de la population. L'art contemporain, installé en dehors du schéma classique des espaces d'expositions clos, doit insuffler un nouvel élan pour ce Japon rural. Les nombreuses oeuvres d'art sont dispersées dans un vaste espace de 760 km2 et investissent le satoyama traditionnel et les villages abandonnés.

À lire : Satoyama experience

Implication de la population

La triennale, organisée selon un modèle unique au monde, est véritablement un projet régional mobilisant grandement la population locale. Celle-ci n'est pas simple spectatrice car elle collabore étroitement avec les artistes. La triennale s'articule comme un projet communautaire où l'art permet de tisser des liens indéfectibles entre les artistes, les habitants et des bénévoles internationaux. La contribution de nombreux volontaires est une spécificité de l'évènement. Le comité d'organisation fait appel à des bénévoles surnommés les kohebi-tai ou « petite escouade de serpents ». De jeunes citadins et des étudiants en arts plastiques du monde entier se mêlent aux personnes âgées de la région pour aider à la mise en place de la riche programmation. La triennale est ainsi un rassemblement intergénérationnel entre des communautés très différentes ; la démonstration d'une grande ouverture d'esprit à chaque édition.

echigo-tsumari-riziere

Les oeuvres d'art investissent l'espace rural

En harmonie avec la nature

Le festival d'art contemporain défend la vision de Kitagawa ; celle de reconnecter l'homme et la nature. Les visiteurs qui traversent les paysages du satoyama pour accéder aux sites d'expositions distants les uns des autres font une expérience sensorielle intense. Au détour d'une forêt, d'une rizière en terrasse ou d'une école désertée, vous découvrez les œuvres et installations des plus grands artistes japonais et internationaux spécialement conçues pour intégrer cet environnement. Le maître mot est l'harmonie. 158 œuvres créées lors des éditions précédentes sont visibles en dehors de la période de la triennale. Vous pourrez donc admirer à n'importe quel moment de l'année « Tsumari en fleurs » de Yayoi Kusama ou « La maison de la lumière » de James Turrell. Le succès de la triennale d'Echigo Tsumari (1 million de visiteurs à chaque édition), salué par les plus grandes instances du pays, a conforté son initiateur dans son élan. Kitagawa a développé d'autres festivals d'art contemporain à travers l'archipel : la triennale de Setouchi depuis 2010, le Japan Alps Art Festival et la triennale Oku-Noto depuis 2017. La revitalisation de la campagne japonaise passe désormais par l'art contemporain !

Voir aussi : Yokohama Art Triennale

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs