Le mont Shibutsu   至仏山

Date de publication :
Sommet Mont Shibutsu

Le sommet du Mont Shibutsu.

Fleurs des montagnes

Une petite touche de violet !

Une promenade de santé

Le Mont Shibutsu a une position stratégique, entre le marais d’Oze et la préfecture de Gunma : c’est l’occasion de passer du premier au second lors d’une ascension stimulante mais loin d’être insurmontable !

Mont Shibutsu

En avant, marche !

Désolée pour les fans de grasse matinée, mais afin d’éviter les heures les plus chaudes de la journée (et les coups de soleil impromptus), l’ascension du mont Shibutsu commence à 5h du matin. Le sommet se trouve à plus de 2 000 mètres d’altitude, mais la montée n’est censée durer que trois heures, trois heures et demie pour les moins rapides. De fait, le sentier est certes rocailleux mais il est très simple à suivre. Il est en plus remplacé par des escaliers en bois dès que le chemin se corse. De grosses chaînes en fer ont même été rajoutées aux passages les plus difficiles. La descente se fait en deux petites heures, tranquillement. Là-aussi, il y a des escaliers en bois pour faciliter le chemin. Après la première salve d’escaliers, vous retrouverez un chemin dégagé et plus simple à appréhender qu’à l’aller. L’ascension du mont Shibutsu est donc accessible aux randonneurs débutants !

À lire : 6 montagnes de moins de 1 000 mètres à escalader

Des paysages inoubliables

Même si, de prime abord, ces cinq heures de randonnées peuvent vous sembler longues, vous ne verrez pas le temps passer tant les paysages qui défileront sous vos yeux sont époustouflants : entre les sommets des monts aux alentours, le sentier rocailleux, les prairies vertes en contrebas et les fleurs des montagnes violettes et jaunes, vous ne saurez plus où donner de la tête ! En plus de votre crème solaire et de votre bouteille d’eau (toutes deux obligatoires), n’oubliez pas votre bentô : habituellement, les randonneurs font une pause déjeuner une fois le sommet atteint, tout en admirant la vue au-dessus des nuages. Vous ne serez pas déçu(e) : au-dessus de vous, le ciel bleu et en dessous, outre les nuages cotonneux, vous aurez une vue imprenable sur la vallée, les roches, et même sur plusieurs cascades naturelles.

Été ou hiver, à vous de voir !

Le sentier de randonnée Hatomachi-toge n’ouvre qu’à la mi-avril, et ce jusqu’au mois de novembre. Vous pouvez aussi pendre le sentier Yama no Hana, qui est réservé exclusivement à la montée. Vous pouvez tout de même vous y rendre en hiver, pour dévaler le mont Shibutsu en ski. Essayez d’éviter la fameuse Golden Week, autant à cause de l’affluence que du climat, car même au mois de mai, le sommet du mont Shibutsu est recouvert de neige. Si vous êtes frileux, le mieux est d'attendre le début de l’été pour vous lancer dans l’ascension.

Voir aussi : Le ski au Japon

L’ascension du mont Shibutsu est donc l’un des “must-do” du parc national d’Oze, qui vous offre une alternative plus sportive aux sentiers qui jalonnent le marais Ozegahara.

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs