Le parc National de Nikkô   日光国立公園

Date de publication :
Le mont Nantai et le lac Chuzenji

Le mont Nantai et le lac Chuzenji

Les marais de Senjôgahara

Les marais de Senjôgahara dans le parc National de Nikkô

Le temple de la nature

Nikkô est très célèbre pour son temple Tôshô-gu, mais c’est surtout une très vaste zone naturelle montagneuse, avec de multiples chemins de randonnée.


Autour de la petite cité de Nikkô s’étalent les préfectures de Tochigi, Gunma et Fukushima. Ici fut créé en 1934 un des premiers parcs nationaux du Japon, 114 908 hectares de nature dans une région très montagneuse, criblée de volcans. Une nature très riche et variée composée de vallées, étangs, marais et cascades grâce à l’activité volcanique. De nombreux sites historiques autour de Nikkô sont classés au patrimoine de l’humanité par l’UNESCO, faisant de cette zone un lieu d’harmonie. De plus, l’accès y est très facile depuis Tokyo.

Côté Nikkô-Kinugawa-Kuriyama

Le mont Nikkô-Shirane culmine à 2 578 mètres. Depuis la station Marunuma Kogen, un téléphérique vous monte jusqu’à 2 000 mètres d’altitude, d’où vous avez déjà un beau panorama, avec en bonus un onsen gratuit pour les pieds. C'est aussi le point de départ du chemin de randonnée pour se rendre au sommet. Comptez tout de même cinq voire six heures aller/retour pour l'ascension.

Le lac Chûzenji, créé par l’activité volcanique et le déversement de lave du mont Nantai, est un immense lac au bout duquel se trouve la grande cascade de Kegon. Avec ses 97 mètres de chute, le flot y est très intense surtout au printemps grâce à la fonte des neiges. À explorer également, le haut plateau de Senjôgahara qui comprend une zone marécageuse au dessus de laquelle une promenade a été aménagée pour randonner tranquillement et apprécier toute la diversité des lieux, avec quelques 350 sortes de plantes et d’oiseaux sauvages.

La cascade Kegon à Nikkô

La cascade Kegon à Nikkô

Le mont Nantai, est une montagne de 2 486 mètres connue pour être sacrée. En effet, c'est à son sommet que l'on trouve une partie du temple Futarasan, dont l'autre partie est située plus bas dans la vallée.

À lire : Le temple Futarasan

Temple Tôshô-gû à Nikkô

Temple Tôshô-gû à Nikkô

Les temples classés Unesco. Ils sont nombreux vers Nikkô, dont le fameux et magnifique sanctuaire shintô Tôshô-gu édifié dans ces montagnes sauvages il y a plus de 1 200 ans, bien qu’agrandi par la famille Tokugawa au XVIIè siècle. Nous trouvons aussi le temple Rinnô-ji et le sanctuaire Futarasan. Ces temples permettent d’apprécier au mieux les techniques artistiques de l’époque d’Edo.

Kinugawa est une très belle vallée traversée par la rivière Kinu. Le site de Kinugawa-onsen, découvert à l’époque d’Edo, propose tous les plaisirs des sources chaudes qui revitalisent entièrement le corps. La station de Nikkô Yumoto Onsen, en plus de ses onsen, vous permet de faire du ski tout l’hiver.

Kuriyama est la zone marécageuse la plus haute du Japon, car se situant à 2 020 mètres d’altitude. Kinunuma est constitué d’une quarantaine d’étangs, parfait pour apprécier la faune locale et surtout un très beau kôyô en automne.

Côté Nasu-Shiobara

Le mont Nasu, qui culmine à 1 917 mètres, est un volcan actif plus couramment appelé "le mont Chausu qui fume tout le temps". Le téléphérique du Nasu monte jusqu’à 1 684 mètres, pour prendre des chemins de randonnée adaptés aux débutants. À chaque saison son bonheur, l’éclosion des azalées au printemps, la variété des plantes alpines pour un peu de fraicheur en été, ou la dominante rouge du kôyô de l’automne. Un choix d’activités en plein-air vous est proposé sur le plateau de Nasu, à Nasu Kôgen.

Le mont Nasu 'Chausudake' en automne

Le mont Nasu 'Chausudake' en automne

Nasu Heisei no Mori est une ancienne villa impériale depuis 1926, avec un vaste espace naturel, comprenant une belle forêt de hêtres japonais. L’actuel Empereur du Japon a proposé de céder la moitié de son terrain au Ministère de l’Environnement qui en a fait un parc ouvert au public en mai 2011.

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs