Temple Rinnô-ji   輪王寺

Date de publication :
Rinnô-ji

Le hall principal, Sanbutsudo, de Rinnô-ji.

Rinnô-ji

Taiyū-in Reibyō, la sépulture d'Iemitsu Tokugawa.

Les Bouddhas de la montagne

Perdus dans les montagnes de Nikko, les trois immenses Bouddhas de Rinnô-ji incarnent les monts sacrés de la ville...

Plus qu’un simple temple, Rinnô-ji est un véritable complexe religieux. Avec ses 15 édifices bouddhistes, le site, construit en 766 et idéalement situé au cœur des montagnes, a longtemps attiré des moines en quête de solitude.

Dans le hall principal (Sanbutsudo), un Kannon à tête de cheval (Batô-Kannon), un Kannon aux 1000 bras (Senjû-Kannon) et la divinité Amida Nyorai veillent sur Rinnô-ji. Ces trois Bouddhas en bois dorés de huit mètres de haut, incarnent les montagnes sacrées de Nikko.  

Attention cependant, le Sanbutsudo est en rénovation jusqu’en 2021 ! Mais malgré l’énorme échafaudage venant entacher la splendeur du bâtiment, les trois divinités restent elles accessibles au public.

Plus loin, accolée au jardin traditionnel Shôyô-en, la salle du Trésor Hômotsu-den retrace l'histoire du temple, étroitement liée à la famille Tokugawa et au bouddhisme.

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs