Les îles Kasaoka   笠岡諸島

Date de publication :
Vue du mont Taka sur la mer intérieure de Seto, depuis l'île de Shiraishi-jima

Vue du mont Taka sur la mer intérieure de Seto, depuis l'île de Shiraishi-jima

Shiraishi-jima

Shiraishi-jima est la plus connue des îles Kasaoka.

chats manabeshima

Manabe-shima est aussi connue sous le nom de l'île aux chats !

Un village typique de l'île de Manabe shima

Un village typique de l'île de Manabe shima

Au printemps, l'île Taka se couvre d'azalées colorées

Au printemps, l'île Taka se couvre d'azalées colorées

Les pierres sont la spécialité locale de l'île de Kitagi-jima

Les pierres sont la spécialité locale de l'île de Kitagi-jima. Faites-y une visite guidée "Rock tour" !

Le phare de l'île de Mu-shima, entouré de ses jonquilles blanches

Le phare de l'île de Mu-shima, entouré de ses jonquilles blanches

Petits paradis de la mer intérieure

À la recherche d’une destination de rêve au Japon, sans trop de touristes ? À environ 50 kilomètres d’Okayama, les îles Kasaoka sont une excursion idéale loin des foules.

Les îles Kasaoka sont situées au large d'Okayama dans la mer intérieure de Seto.

Îlots de culture

L’archipel est composé de sept îles, dont chacune possède ses particularités naturelles et culturelles. Les deux îles les plus connues sont Shiraishi-jima et Manabe-shima, cette dernière notamment rendue célèbre par le roman graphique du même nom, par l’auteur français Florent Chavouet.

Attention : En pratique, il y a relativement peu de possibilités d’hébergement sur les îles Kasaoka (seulement 5 à Shiraishi-jima, 2 à Manabe-shima et aucun sur certaines autres îles). Il vaut donc mieux réserver si l’on prévoit d’y dormir. Cependant, il est possible de faire l’aller-retour sur l’une des îles en une journée depuis Kasaoka ou même d'Okayama.

LireNaoshima : l'art dans la nature

Shiraishi-jima

Très connue pour son festival O-bon qui célèbre l’esprit des ancêtres pendant plusieurs jours au mois de juillet (Shiraishi Odori), Shiraishi-jima est une île assez calme le reste de l’année. Elle n’en offre pas moins des paysages splendides si l’on se donne la peine de grimper jusqu’au sommet des Monts Ojin et Tateishi, les points culminants de l’île. Une vue spectaculaire à 180 degrés s’offre aux marcheurs qui atteignent Yoroi-Iwa, une pierre sacrée surplombant le temple principal de Shiraishi-jima, le Kairyu-ji.

L’île est considérée comme un lieu de pèlerinage, puisqu’elle renferme plusieurs petits sanctuaires. Vous les découvrirez à mesure de vos randonnées. L’été, il est possible de faire de la plongée sous-marine et de profiter de la magnifique plage de sable blanc de Shiraishi-jima, au nord-ouest de l’île, également un endroit idéal pour admirer le coucher du soleil.

Manabe-shima

C’est la plus méridionale des îles Kasaoka. Élue base maritime par le clan Fujiwara à la fin de l’ère Heian(794-1185), elle a conservé de nombreux vestiges de son passé militaire. C’est probablement celle des îles Kasaoka qui conserve le plus de traces historiques, notamment les ruines d’un château construit par la famille Manabe, dont elle tire son nom.

Lire aussi : L'île de Teshima

L’île a été rendue célèbre auprès de nombreux Français grâce au livre graphique de l’illustrateur Florent Chavouet, qui y a séjourné plusieurs mois. Inspirante parce qu’isolée et préservée, Manabe-shima est restée très traditionnelle, ce qui en fait un décor idéal pour les tournages de films dépeignant le Japon ancien, par exemple. Minuscule (1.49 km2), elle se parcourt facilement à pied. Cela permet de profiter de son calme, de l’accueil des habitants… et de ses nombreux chats !

Taka-shima

C’est l’île la plus proche de la côte de Honshû. Traditionnelle étape importante de la route maritime dans la mer de Seto, l’île permet aujourd’hui d’expérimenter la vie de pêcheur. En effet, les pêcheurs de Taka-shima proposent de partager leur activité si l’on réserve en avance. Au printemps, lorsque les azalées fleurissent sur ses collines, des circuits guidés sont organisés pour les visiteurs.

Kitagi-shima

Kitagi-jima est la plus vaste des îles Kasaoka. Elle est surtout réputée pour sa production de granite d’une solidité exceptionnelle. La pierre extraite sur l’île a été utilisée notamment pour la construction des châteaux d’Osaka et de Fukuyama. Les grands portiques torii du sanctuaire impérial Meiji-jingu et du sanctuaire Yasukuni à Tokyo ont également été réalisés en granite de Kitagi-jima.

Obi-shima, Kobi-shima et Mu-shima

Moins visitées, ces trois îles sont surtout des lieux stratégiques pour la navigation dans la mer de Seto. Elles offrent pourtant certaines belles vues, en particulier au printemps lorsque leurs collines se couvrent de fleurs. Le phare de Mu-shima fut le tout premier de la préfecture d’Okayama, bâti pour guider les bateaux empruntant cette route maritime.

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs