Le musée Ôhara   大原美術館

Date de publication :
Le musée d'art de Ohara

Le musée d'art de Ohara est riche de plusieurs oeuvres occidentales et asiatiques

Le musée d'art de Ohara

Le musée d'Art de Ohara est une oeuvre de passionnés d'art occidental.

Amis de l'art

Rodin, Corot, Picasso, Gauguin … et bien d’autres peuplent les murs de ce musée inspiré du Parthénon.

C'est le plus ancien musée d’art européen du Japon, mais surtout l’hommage d'Ôhara Magosaburo, riche entrepreneur de Kurashiki, à Kojima Torajiro, un peintre japonais peintre aux influences occidentales, dont le talent avait émerveillé cet industriel enrichi dans l'industrie textile.

Au début du XXe siècle, les deux amis se sont lancés dans la conquête des œuvres occidentales, et c'est grâce à l’œil et aux voyages en Europe de Kojima, soutenu par son riche camarade, que la collection privée a pu s'étendre années après années. A la mort de Kojima, Ôhara décide de rassembler ces pièces dans un musée, puissant témoignage d’amitié envers son ami disparu, et déclaration d'amour aux peintres occidentaux

Des nénuphars en cadeau

Ouvert depuis 1930 dans le quartier de Bikan, le musée abrite des collections réparties dans trois bâtiments (les annexes datent de l'après-guerre) :

  • la galerie principale : sculptures (Rodin, Maillol) et peintures (Matisse, Picasso...) occidentales. C'est aussi là que l'on peut voir de vrais Nénuphars, directement envoyés de France depuis le jardin japonais de Monet à Giverny, en cadeau pour le 70ème anniversaire du musée (une autre toile des Nénuphars est exposée au musée Chichu de Naoshima)
  • l'annexe : peinture japonaise moderne et contemporaine (XXe-XXI s.)
  • la galerie asiatique : huit salles comprenant des antiquités bouddhiques, des pièces du néolithique, des céramiques et terres cuites japonaises.

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs