Ie-jima   伊江島

Date de publication :
Vue sur Ie-jima depuis Okinawa
Ie-jima vue du ciel
Le Mont Gusuku de l'île d'Ie vue de loin
Vue sur Ie-jima depuis la plage de Sesoko sur Okinanwa
Nouvelle vue sur Ie-jima depuis Okinawa

L'île cacahuète

Partez à la découverte d'Ie-jima, petite île paradisiaque à la topographie surprenante !

Ie-jima fait partie de l’archipel Okinawa et est située à seulement 9 km au nord-ouest de la péninsule de Motobu

Avec seulement vingt-trois km2, un pic de 172 mètres de haut, le Mont Gusuku, qui se dresse presque en son centre, seul, au milieu des terres plates, Ie-jima, a une topographie assez surprenante.

Parfois surnommée l’île cacahuète en raison de sa forme qui rappelle celle d’une arachide, elle est aussi une grande productrice de cette graine oléagineuse. 

On l’appelle également l’île aux fleurs pour sa flore abondante qui attire les foules, notamment en avril lorsque parcs et jardins se couvrent de lys et qu’a alors lieu la fête du lys

Un terrible passé

Mais ces sympathiques surnoms et le charme de cette petite étendue de terre posée sur l’eau cachent une histoire bien moins idyllique.

Lors de la Seconde Guerre Mondiale, en avril 1945, Ie-jima fut le théâtre de quatre jours de batailles sanglantes où non seulement de nombreux soldats japonais et américains périrent, mais une grande partie de ses habitants.

Un célèbre journaliste de guerre américain, Ernie Taylor Pyle, fut également tué et un monument fut érigé en son honneur par l’armée américaine.

Dix ans après la fin de la guerre, la population de l’île eut encore à souffrir. En effet, l’armée américaine confisqua les terres des paysans et les en expulsa. 

Il fallut plusieurs décennies de luttes acharnées pour que les agriculteurs récupèrent enfin leurs biens. Désormais, Ie-jima produit, entre autres, de la canne à sucre, de la patate douce, du tabac, des fruits tropicaux, des fleurs, et des arachides.

Un présent divertissant

L'île étant redevenue paisible, on peut – comme dans toutes les îles de l’archipel d’Okinawa - y pratiquer la plongée libre ou sous-marine. Bordée d’une longue plage de sable (Ie Beach) sur la côte sud et de falaises sur la côte nord de Waji, Ie-jima, malgré sa petite superficie, offre des paysages variés. 

L’ascension du mont Gusuku (appelé mont Tachu par les habitants) à la forme si étrange est l’une des activités les plus prisées par les visiteurs. De là haut, on a une vue à 360°. Il faut cependant faire attention de ne pas sortir des sentiers balisés car Ie-jima (comme la plupart des îles d’Okinawa) est habitée par un serpent mortel du nom de habu

La grotte de Nyatiya, au sud-ouest, a été rendue célèbre  par une légende populaire : il est dit que les femmes infertiles guériront si elles peuvent soulever la roche qui se trouve à l’intérieur. La grotte est également célèbre pour avoir servi d’abri anti-aérien à la population lors de la Seconde Guerre Mondiale.

Ie-jima n’étant qu’à 30 minutes de ferry depuis le port de Motobu sur l’île  principale d’Okinawa (Okinawa Honto), on peut la visiter en une journée. 

Ceux qui veulent profiter de la variété des paysages et des activités, pourront choisir entre plusieurs minshuku (chambres chez l’habitant) ou un complexe hôtelier près de la grande plage d’Ie Beach.

Il est possible de louer des vélos ou des voitures au port.

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs