Kume-jima   久米島

Date de publication :
Les eaux turquoises de Kume-jima
Une des falaises de la côte de Kume-jima
Kume-jima vue du ciel
Une des magnifiques plages de Kume-jima
Les hauteurs de Kume-jima
La nature sur Kume-jima
Les grottes sur les côtes de Kume-jima

Île plurielle

Longues plages de sable blanc, falaises, grottes, jungle, champs de cannes à sucre, vestiges de châteaux, Kume-Jima, 59km2, est un condensé de sites culturels et naturels.

Kume-jima fait partie du groupe d’îles constituant l’archipel d’Okinawa Shoto. Elle se trouve à environ 90 km au sud-ouest de l’île principale, Okinawa Honto.

Côté plages

Le long de la plage d’Eef, au sud-est de l'île, sont concentrés les hôtels, restaurants et autres installations touristiques. L’autre ville principale s’étend autour du port Kanegusuku, sur la façade ouest de la petite île.

Comme toutes les îles d’Okinawa, Kume-jima est un paradis pour les activités aquatiques. Eaux turquoise, longues étendues de sable blanc, poissons multicolores, coraux, font le bonheur des visiteurs. La plage de Hatenohama, avec son banc de 7 km de sable blanc, est la plus célèbre. Située sur un îlot en face de Kume-jima, il faut faire partie d'une visite organisée à la demi-journée ou à la journée pour y accéder (inscriptions directement sur l'île principale).

Si vous préférez les plages isolées, choisissez plutôt la plage d’Ara, éloignée des principales attractions. Poissons et coraux y abondent mais il faut être prudent à cause des courants.

Pour des couchers de soleil époustouflants, rendez-vous sur la plage de Shinri, devant le Cypress Resort Hotel sur la côte ouest, près de l'aéroport.

Des sites qui valent la grimpette

Son histoire riche et mouvementée, elle fut indépendante avant d’être rattachée au royaume des Ryūkyū puis au Japon, a laissé des marques.

Plusieurs ruines de châteaux constituent des promenades intéressantes. Celles du château d’Uegusuku sont perchées à 300 mètres de hauteur, sur le pic le plus élevé de l’île, d’où l’on a de magnifiques vues.

Au coin nord-ouest de l’île, les ruines du château de Gushikawa sont elles aussi juchées sur une falaise. Vestige d’un château construit au XVe siècle, le site a été déclaré Trésor Culturel National.

Pour les plus aventuriers, les ruines du château de Suhara, enfouies dans une végétation luxuriante au sein du parc de Zenda, ont un côté mystique.

On y accède (elles se trouvent à 350m de hauteur) par des sentiers plus ou moins aménagés. Attention aux serpents venimeux !

Pour encore plus de frissons, pourquoi ne pas s’enfoncer dans la jungle, sur la côte nord-est, et partir à la recherche d’anciens chemins et de vieux murs de pierre, révélant la présence d’habitants aux siècles derniers.

Si l’aventure vous tente, il est conseillé de trouver un guide local ou d’y aller en groupe. Comme sur le reste de l’île, les serpents venimeux sont nombreux.

Falaises, grottes (ne manquez pas celle de  Yajiagama), rochers célèbres tels ceux de Mifuga, Torinokuchi ajoutent au charme de Kume-jima.
Sur la côte nord, les Pools of tropical fish sont des bassins naturels formés par des coraux et dans lesquels on peut admirer des poissons tropicaux sans même mettre la tête sous l’eau.

Côté culturel

Pour une visite plus culturelle, le complexe Kume Island Nature and Cultural Center apporte une excellente introduction à l’histoire de l’île.

La résidence Uezu, bâtie en 1750, est quant à elle représentative du style architectural d’Okinawa, avec ses épais murs de pierre et ses toits de tuiles couleur brique. On ne peut hélas l’admirer que depuis l’extérieur.

Le Tsumugi Weaving Pavillion présente la technique traditionnelle du tissage de la soie, tsumigi, née sur l’île de Kume-jima au XVe siècle.

Il est possible de louer des voitures à l’aéroport de Kume-jima ou au port. Certains hôtels ou minshuku (chambres d’hôtes) louent des mobylettes et des vélos.

Trois lignes de bus desservent l’île. La ligne Loop fait un tour dans la partie Nord de l'île. Celle de l’aéroport (Airport line) relie ce dernier à la plage d’Eef et la ligne Shimajiri va de la plage d’Eef jusqu’à l’extrémité sud de l’île.

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs