Le château de Shuri   首里城

Date de publication :
Le palais des rois des Ryûkyû est le symbole du particularisme des okinawaïens.

Le palais des rois des Ryûkyû est le symbole du particularisme des okinawaïens.

Château de Shuri

Une enceinte du château de Shuri, à Okinawa

Château de Shuri

Le château de Shuri, construit en hauteur, offre une jolie vue sur la capitale d'Okinawa, Naha

Costume traditionnel okinawais

Un costume traditionnel okinawaïen

Le palais vermillon

Le château de Shuri est l'un des principaux sites touristiques de l'archipel d'Okinawa. Il s'agit d'une merveille architecturale, héritage de l'ancien royaume de Ryûkyû.

Le château de Shuri se situe dans la localité du même nom, près de Naha, la capitale d'Okinawa. Ce palais fut pendant plusieurs siècles le lieu de résidence des souverains du royaume unifié de Ryûkyû.

Le royaume de Ryûkyû

Si le Japon peut sembler uniforme depuis l'étranger, cela n'est pas tout à fait exact. Okinawa est une contrée à part, qui était autrefois un royaume, celui de Ryûkyû, s'étendant de Taïwan jusqu'au sud du Japon.

C'est aux XIVe et XVe siècle que le royaume connaît son apogée, en tant que plaque tournante des échanges dans la région et intermédiaire entre la Chine et le Japon. Il sera cependant envahi en 1609 par les Satsuma, un puissant clan du sud du Japon, perdant ainsi son indépendance à jamais.

Un style architectural unique

Du fait de sa situation privilégiée, au carrefour de la Chine, du Japon et de l'Asie du Sud-est, le Royaume des Ryûkyû a absorbé de nombreuses influences culturelles qui lui ont permis de développer un style unique.

Le château de Shuri et ses couleurs éclatantes n'a pas d'égal dans tout le Japon. Dans la salle du trône, la calligraphie accrochée au dessus du trône est une réplique d'une plaque offerte par la Chine au Royaume de Ryûkyû, souvenir d'une des nombreuses ambassades de l'Empire du milieu envoyées ici.

Un site inscrit au patrimoine mondial

Comme de nombreux bâtiments à Okinawa, le château de Shuri fut largement détruit au cours de la Seconde Guerre mondiale, à la suite d'un incendie. Ne restent aujourd'hui que certaines structures d'origine, comme les murs d'enceinte de style gusuku (forteresse) réalisés avec des blocs de calcaire.

Ce sont ces structures qui sont inscrites au patrimoine mondiale de l'UNESCO. Le reste du château fut reconstruit en 1992 à l'aide d'anciennes photographies mais aussi de recherches précises et d'une volonté d'authenticité rigoureuse.

Une culture vivante

Pour profiter au maximum de la culture de l'ancien Royaume de Ryûkyû, il est préférable de visiter le château de Shuri tôt le matin. En effet, un peu avant 8h30 se déroule la cérémonie d'ouverture de la porte Hôshinmon au son de la musique traditionnelle jouée par des artistes en tenue ancienne.

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs