Les sites de l'Unesco à Okinawa   沖縄の世界遺産

Date de publication :
Château de Shuri

Château de Shuri

L'héritage du Royaume de Ryûkyû

Okinawa est déjà populaire pour ses paysages incroyables et ses plages de sable blanc. Découvrez les neuf sites du royaume de Ryûkyû répertoriés au patrimoine mondial.

Vestiges d'un grand royaume

Du XIVè au XVIIIè siècle, le royaume de Ryûkyû régnait sur l'archipel d'Okinawa jusqu'à son annexion par le Japon en 1879. Inspiré par les différentes civilisations asiatiques grâce aux échanges commerciaux qu'il entretenait avec elles, le royaume a construit sa culture et ses propres croyances. Vous pourrez retracer son histoire dans le paysage de la préfecture la plus au sud du Japon en visitant les neuf sites enregistrés au patrimoine mondial de l'Unesco depuis l'année 2000.

Les cinq châteaux

C'est directement dans la capitale d'Okinawa, Naha, que vous trouverez le château de Shuri sur une colline à 120 mètres d'altitude. Il était la résidence principale du fameux royaume de Ryûkyû. Endommagé de nombreuses fois durant l'histoire, il fut rénové en 1992, sa restauration conforme aux découvertes archéologiques faites dans la région. Vous pourrez ainsi vous promener dans le parc, admirer le château flambant neuf mais également les murs d'enceinte de style gusuku (forteresse), seuls rescapés de l'incendie ayant consumé une grande partie du château durant la Seconde Guerre mondiale. Ce sont ces structures qui sont inscrites au patrimoine mondial.

À lire : Le château de Shuri

Ruines du château Katsuren

Ruines du château Katsuren

Vous pourrez approfondir vos connaissances sur l'histoire du royaume en visitant les ruines des autres châteaux, remarquées par l'Unesco. Les sites des châteaux de Zakimi, Katsuren et Nakagusuku sont à voir absolument lorsque vous irez vous promener au centre d'Okinawa, et enfin Nakijin sera sur votre chemin entre l'aquarium de Churaumi et le pont de Kouri, deux destinations incontournables du nord de l'île.

La pierre à l'honneur

Bâti en 1501 durant l'âge d'or du royaume de Ryûkyû, le mausolée royal Tamaudun s'inspire du château Shuri près duquel il fut érigé, et abrite les ossements des souverains de la seconde dynastie Shô (1470-1879).  En tout, ce sont 18 rois, accompagnés de leurs femmes et de leurs enfants, qui sont enterrés dans cette impressionnante structure restaurée dans la seconde moitié du XXè siècle.

Mausolée Tamaudun

Mausolée Tamaudun

C'est dans le parc du château de Shuri que vous trouverez la porte de pierre Sonohyan-utaki, construite en 1519. Également enregistrée au patrimoine mondial, cette porte en calcaire servait de lieu de prières à la famille royale. Comme une grande partie du château, elle fut restaurée après la guerre de 1939-1945 et aujourd'hui, ce sont les voyageurs et les habitants qui viennent se recueillir.

Paysages sacrés

À la fin du XVIIIè siècle, le jardin royal de Shikinaen servait à amuser les émissaires chinois en visite diplomatique, en plus d'être la résidence secondaire de la famille royale. Il est situé à Naha, non loin du château de Shuri, et vous pourrez apprécier le style unique de Ryûkyû, subtile mélange des architectures et paysages chinois et japonais. Traversez le pont, admirez le pavillon hexagonal et promenez-vous dans la charmante forêt du jardin de Shikinaen.

Voir aussi : Parcs et jardins au Japon

Jardin de Shikinaen

Jardin de Shikinaen

Enfin, le lieu le plus sacré du royaume de Ryûkyû est sans aucun doute le sanctuaire Seifa-utaki, au sud-est de l'île principale. C'était au milieu des roches que se déroulaient les rites religieux aux XVè et XVIè siècles. Vous pourrez y admirer des grottes et corniches qui surplombent la mer, et finir votre périple des "Sites de Gusuku et Propriétés Associées du Royaume de Ryukyu".


Pour aller plus loin :

Seifa-utaki

Seifa-utaki

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs