L’île de Tarama   多良間島

Date de publication :
Les îles de Tarama et Minna

Les îles de Tarama et Minna

Une plage de l'île de Tarama

Une plage de l'île de Tarama

Le festival de danse Hachigatsu odori, sur l'île de Tarama

Le festival de danse Hachigatsu odori, sur l'île de Tarama

Panapanbin, la spécialité de Tarama

Panapanbin, la spécialité de Tarama

Un confetti sur l’eau

Toute petite, plate et presque parfaitement circulaire, l’île de Tarama est posée sur les eaux cristallines de l’archipel Sakashima dans la préfecture d’Okinawa. 

L’île de Tarama et sa petite voisine, l’île de Minna, forment le village de Tarama, la seule municipalité du district de Miyako, dans la préfecture d’Okinawa

Une vie dans les îles

L’île de Tarama, vit essentiellement de la production de canne à sucre et de légumes et de l’élevage de boeufs. Quelques ryokan ou minshuku accueillent les visiteurs venus chercher le calme et les plaisirs aquatiques : baignade ou plongée. 

Lire : Churaumi, le grand aquarium d'Okinawa

L’ambiance est bucolique, la vie s’étire lentement. On y va pour se baigner et pour assister au Hachigatsu Odori, festival traditionnel de danse et de musique, qui a lieu chaque année au mois d’août.

Trois jours de fête

Cependant, chaque année, du 8 au 10 août, l’île de Tarama s’anime et connaît un afflux de visiteurs au moment du Hachigatsu Odori, littéralement "danse du mois d’août". Du matin au soir, c'est trois jours de danses et de musique traditionnelles et trois jours de congé pour la plupart des habitants. 

Touristes mais aussi journalistes, photographes et ethnologues viennent assister et documenter cet événement vieux de plus de 300 ans, inscrit sur la liste des Propriétés culturelles folkloriques importantes immatérielles du Japon.

Activités diverses

L’île possède un centre ethnographique, Tarama Village Ethnographic Learning Center (en japonais : Tarama-son furusato minzoku gakushukan), où l’on peut en apprendre plus sur l’histoire et la culture du village de Tarama.

Outre aller à la plage, il fait bon se promener à pied ou à vélo, puisque l’île est toute plate. Des agences de location de vélos, de motos et de voitures sont disponibles sur l’île de Tarama. 

Pour remédier à ce manque de relief, les habitants ont construit un bâtiment de 33 mètres de hauteur en forme de phare, Yaeyama Toomidai, d’où l’on peut admirer les îlots de Tarama et Minna. Par temps clair, l’île d’Ishigaki et celles de Miyako sont aussi visibles.

Les gourmands ne manqueront pas de goûter à la spécialité locale : un genre de beignet appelé panapanbin. 

Découvrez aussi : Les îles Miyako

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs