Arima onsen   有馬温泉

Date de publication :
Arima Onsen

Les cerisiers d'Arima Onsen.

Source de tous les plaisirs

Arima onsen figure parmi les plus anciennes et les plus célèbres sources chaudes du Japon. Les ryokan (auberge japonaise) et les hôtels possèdent leurs propres thermes. Mais il y a aussi deux bains publics. Une cure de jouvence pour le corps et l’esprit.

Située sur le versant septentrional du mont Rokkô, à une vingtaine de kilomètres au nord de Kobe, cette station thermale ou onsen attire un grand nombre de baigneurs. Déjà au VIIe siècle, les sources salines et carboniques de ce village étaient mentionnées pour leurs vertus thérapeutiques. Jeunes couples, groupes de vieilles femmes toutes guillerettes, sages étudiantes et collègues de travail n’hésitent pas à prendre le bus ou le train pour rejoindre ce site niché dans les montagnes boisées de la préfecture de Hyogo.

Ici, déjà dans les temps héroïques du Japon féodal, le shôgun TOYOTOMI Hideyoshi (1537-1598), accompagné du grand maître de thé SEN NO Rikyû (1522-1594), venait se ressourcer. Des siècles plus tard, l’auteur de l’Eloge de l’ombre, TANIZAKI Junichirô (1886-1965) en fit de même. Il faut dire que la réputation des eaux, qu’elles soient brûlantes et ferrugineuses ou limpides et gazeuses, est connue de tous. Séjourner dans un ryokan demeure à Arima onsen synonyme d’un bien-être inoubliable, en prime la cuisine des auberges met l’eau à la bouche.

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs