Awashima jinja, le sanctuaire des poupées à Wakayama   淡島神社

Date de publication :
Les poupées du sanctuaire

Les poupées du sanctuaire

Le sanctuaire Awashima

Le sanctuaire Awashima

Figurines diverses entreposées

Figurines diverses entreposées

Awashima Jinja, le sanctuaire des poupées

Le sanctuaire Awashima Jinja abrite une collection de plusieurs milliers de poupées censées porter bonheur à ceux qui viennent les y déposer. Deux festivals y sont également organisés tous les ans : le festival des poupées et celui des aiguilles.

Des poupées à perte de vue. Si vous êtes pédiophobe, mieux vaut passer votre chemin, car le sanctuaire shinto Awashima Jinja risque bien de vous donner des sueurs froides.

Tout au long de l’année sont déposées, dans l’enceinte de ce sanctuaire situé à deux pas de la mer, des poupées et autres figurines par les Japonais en quête de protection.

Pour aller plus loin : Poupées nippones

Protéger les femmes et les choyer les esprits

Bâti dans la ville de Kada, au coeur de la préfecture de Wakayama, ce sanctuaire en abriterait plus de mille. Chacun est libre de venir apporter une poupée ancienne et de laisser un peu d’argent afin de couvrir les frais d’organisation du festival qui s’y déroule annuellement. Au Japon, les poupées sont connues pour être les intermédiaires entre le monde des vivants et celui des esprits.

De nombreuses femmes viennent également se recueillir dans ce sanctuaire qui, comme tous ceux portant le nom d’Awashima, sont dédiés aux problèmes féminins tels que la fertilité ou encore les maladies gynécologiques.

De magnifiques poupées sont exposées

De magnifiques poupées sont exposées

Le festival des poupées

Chaque année, s’y tient le Hina Nagashi, littéralement “flottement de poupées”, en date du 3 mars, jour qui célèbre aussi la fête des petites filles. Après une cérémonie de purification des poupées, ces petites figurines aux cheveux noirs ébènes sont placées sur une petite barque de bois que l’on élance sur la mer avant de les incinérer. Ainsi s’éloignent mauvais esprits et choses négatives.

Voir aussi : Hina matsuri, fête des petites filles

Les aiguilles sont enterrées sous ce rocher

Les aiguilles sont enterrées sous ce rocher

La fête des aiguilles

Mais le sanctuaire Awashima Jinja est également connu pour son Hari Kuyo, festival des aiguilles, qui a lieu tous les 8 février. Des aiguilles usagées, cassées ou rouillées sont apportées ou envoyées toute l’année au sanctuaire par des couturiers, modélistes ou encore par les femmes au foyer pratiquant la couture. Lors du festival, elles sont symboliquement enterrées sous un gros rocher, après avoir été recouvertes de sel. Une cérémonie qui vise à remercier ces aiguilles d’avoir bien servi tout au long de l’année.

À lire : Le festival des aiguilles Hari Kuyo

Encore peu connu des voyageurs, le sanctuaire Awashima Jinja se visite le plus souvent dans le calme et seulement en compagnie de quelques Japonais venus se recueillir. Un bon moyen de ressentir l’âme de ce lieu chargé d’histoire.

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs