Isshinji   一心寺

Date de publication :
Temple Isshinji

Bouddha du temple Isshinji.

Temple Isshinji

Statue de la porte Sanmon du temple Isshinji.

Bouddha en cendres et en os

Tubes d'acier et blocs de ciment s'entremêlent pour marquer l'entrée du temple huit fois centenaire. Edifié en 1977 d'après les plans du prêtre TAKAGUCHI (1940-...), également architecte à ses heures perdues, ce porche annonce l'originalité d'un lieu rempli de surprises.

Le néophyte frissonne à la vue de six Bouddhas de plusieurs mètres faits d'ossements humains, pieusement honorés par les fidèles. Depuis la période d'Edo (1603-1868), les habitants de la région apportent les corps de leurs défunts au temple pour la crémation. Les cendres recueillies sont ensuite malaxées et coulées dans un moule afin de prendre la forme de l'Eveillé. Appelées « Okotsu butsu », chacune de ces statues nécessitent près de deux cent mille restes de défunts.

Loin d'être morbides, ces représentations entrent parfaitement en accord avec la pensée de l'école Jôdo. Elles permettent d'affirmer le respect dû aux morts et de leur offrir une place dans la vie quotidienne. Une idée qui ne console pas les plus impressionnables, bien décidés à ne pas faire, ici, de vieux os.

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs