Kishiwada Danjiri Matsuri   岸和田だんじり祭

Date de publication :
Kishiwada Danjiri Matsuri

Défilé de char lors du Kishiwada Danjiri Matsuri.

La tournée des chars

Une vague de cris et de couleurs chamarrées déferle dans les rues de Kishiwada. Bienvenue au festival de cette petite ville voisine d'Osaka.

Tricentenaire, le Kishiwada Danjiri Matsuri se caractérise par la ferveur et l'euphorie de ses participants. Une trentaine de danjiri, chars en bois de plusieurs mètres finement ouvragés, représentent les différents quartiers et guildes de menuiseries de la cité portuaire. Des courageux à l'endurance tirent ces constructions à toute allure à l'aide de cordes. Un groupe de musiciens de tout âge jouant des percussions, des cloches et des coudes s'évertue à les suivre. Le maître artisan possède la place phare, celle au sommet du char, où il risque sa vie en acrobaties sous les acclamations de la foule.

Négocier les virages avec ces ouvrages de bois où résident les divinités s'avère assez ardu et il n'est pas rare que certains finissent en plusieurs morceaux sur la chaussée. Impavides, les valeureux tracteurs ne ralentissent jamais leur course. Ils s'époumonent à scander leur kakegoe, ce cri de ralliement propre à chaque danjiri. Il faut donc du souffle mais aussi de bons mollets pour honorer les dieux, car cette folle procession dure plus de quatre heures.

Le soir venu, les festivaliers épuisés et heureux arrêtent leur char et y accrochent des dizaines de lanternes de papier. Ils s'assoient alors autour de leur bolide pour boire et manger sous sa lueur. Mais la nuit ne fait que commencer et ils repartent vers les échoppes et les stands qui s'offrent à eux.

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs