Le musée municipal des Beaux-Arts d'Osaka   大阪市立美術館

Date de publication :
Musée municipal beaux-arts Osaka

Le bâtiment du musée

Musée municipal beaux-arts Osaka

Hall du musée

Le musée du parc Tennoji

Le musée municipal des Beaux-Arts d'Osaka est une institution historique dans la capitale du Kansai, installée dans le parc Tennoji depuis 1936. Découvrez sa vaste collection lors de votre visite de la ville !

L'histoire du musée

La majorité des collections du musée est orientée vers les œuvres asiatiques, notamment japonaises et chinoises, tout particulièrement bouddhiques. Mais les différentes donations de grands hommes d'affaire ont permis d'accueillir également des œuvres d'autres continents et civilisations, par exemple égyptiennes ou étrusques.

Le musée a ouvert ses portes en mai 1936, et est installé sur le site Chausuyama dans le parc Tennoji. Il s'agit des terres de l'ancienne résidence de la famille Sumitomo. Cette ancienne famille est présente dans les affaires et l'industrie depuis près de quatre siècles, c'est même elle qui fonda la Banque d'Osaka en 1885. Au début du XXème siècle, la ville d'Osaka souhaitait construire un musée d'art ; ainsi, en 1921, la famille fait don de ces terres à la ville, qui peut enfin réaliser son grand projet. 

Le musée fut occupé par l'armée japonaise durant la Seconde Guerre Mondiale, puis par les Américains, avant de reprendre son rôle premier. Le musée fut ensuite rénové en 1979, puis agrandi en 1992.

Les collections du musée

Le musée abrite plus de 8 000 œuvres, dont de nombreux "Biens culturels importants", des œuvres considérées comme précieuses et protégées par la Loi sur les propriétés culturelles. 

Les différentes collections, très variées, portent le nom de leurs donateurs, souvent des mécènes et hommes d'affaire. 

La plus conséquente étant la collection Taman - comportant 663 œuvres à elle seule, et se concentrant sur l'art bouddhique.

Dans les collections permanentes du Musée municipal des Beaux-Art d'Osaka, vous trouverez ainsi de la peinture et de la calligraphie chinoises, des céramiques, des statues en pierre bouddhiques, des objets japonais en laque et en métal, des kimonos peints, ainsi que de nombreuses peintures japonaises de l'époque d'Edo (1603-1868) et de l'ère Meiji (1868-1912), notamment de nihonga

Musée municipal beaux-arts Osaka

Bouddha assis, Chine, 466

Musée municipal beaux-arts Osaka

Uemura Shōen, 1943

Les visiteurs peuvent également y admirer des estampes, notamment du maitre en la matière, Hokusai. Les passionnés de statuaire et d'art bouddhique se régaleront avec des statues chinoises de bouddhas et bodhisattvas en pierre ou bronze, depuis le Vème siècle jusqu'aux dynasties Sui et Tang.

Une superbe collection de 20 peintures nihonga datant de 1943 permettent de découvrir les travaux d'artistes connus de la région tels que Uemura Shoen, Yamaguchi Kayo, Kitano Tsunetomi, et Sakakibara Shiho.

Côté Europe, le musée conserve de nombreuses pièces de terre cuite étrusques, ainsi qu'une centaine d'œuvres coptes, sculptures en pierre et textiles.

Les expositions temporaires

Enfin, notons que ce musée organise régulièrement des expositions temporaires majeures, très prisées des habitants d'Osaka. Elles peuvent concerner aussi bien l'art japonais ou asiatique, qu'européen. Le musée a par exemple déjà organisé des expositions sur Van Gogh, ou encore sur Vermeer, au printemps 2019. Pour l'occasion, le musée se fait prêter certains des plus grands chefs-d'œuvre des maîtres. 

En 2018, s'est aussi tenue entre ses murs l'exposition "L'art du portrait dans les collections du Louvre", une exposition itinérante réalisée en partenariat entre le Japon et le célèbre musée.

Musée municipal beaux-arts Osaka

Affiche de l'exposition Vermeer

Du 10 août au 29 septembre 2019 se tient en outre une exposition consacrée à l'ukiyo-e, à travers la collection exceptionnelle de l'américaine Mary Ainsworth. À noter que ces expositions temporaires sont plus chères, mais extrêmement qualitatives.

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs