Osaka Dome   大阪ドーム

Date de publication :
dome d'osaka

Le Kyocera Domu d'Osaka

dome d'osaka

L'intérieur du Dome lors des grands soirs.

Le Dome lors d'un concert

Le Dome lors des soirs de concerts.

L'OVNI d'Osaka

Osaka, la rebelle, est une ville hors du commun à tout point de vue : le Dôme d’Osaka en est l’un des exemples les plus flagrants !

Le Dôme d’Osaka, ou pour être plus précis le Kyocera Domu, est un stade baseball couvert qui est le fief des Orix Buffaloes, les grands rivaux des Hanshin Tigers de la capitale du Kansai. Le stade a été construit en 1997 dans la période suivant immédiatement le grand séisme de Kobe et a été pensé comme une image d’audace tournée vers le futur.

Le stade, avec ses allures de grand vaisseau spatial, domine le quartier où il est installé, pas étonnant pour cette soucoupe volante géante qui brille de mille feux à cause de son revêtement en métal. Le Dôme est couvert et peut accueillir aussi les évènements comme les concerts. Ils sont nombreux à s’y être succédés : des Rolling Stones à Madonna en passant par Paul McCartney.

Ferveur populaire

Les soirs de matchs, les alentours débordant de supporters deviennent électriques. L'ambiance dans le stade rempli d’une foule joyeuse de plus de 36 000 personnes donne vraiment l’impression de s’immerger dans ce que l’on peut simplement appeler l’esprit d’Osaka.

C’est qu’Osaka s’est toujours pensée comme la rivale historique de Tokyo et a inscrit ses ambitions dans la pierre de ses bâtiments. La ville a, comme Tokyo, multiplié les projets architecturaux innovants. Musées, bâtiments publics, mémoriaux et évidemment les stades sont devenus des bannières vantant le dynamisme de la grande métropole du Japon central.

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs