Accueil > Osaka > Dôtonbori - 道頓堀

Dôtonbori
道頓堀

Glico de Dôtonbori

Glico de Dôtonbori

Dôtonbori

Illuminations dans le quartier Dôtonbori.

Hallucination nocturne

Dôtonbori la nuit, c’est une explosion acidulée, une transe psychédélique qui sent bon les grillades de poissons et les brochettes frites.

Il y a les salles de jeux qui résonnent depuis le petit jour et qui ne s’arrêteraient pour rien au monde, surtout pas pour vos petites oreilles. Des lumières clignotent, les pupilles délirent, les sens se réveillent. Le jeu des reflets lunaires et électriques sur la Dôtonbori-gawa se fait presque paisible tant le flot humain et les décibels semblent puissants dans les rues alentours. Les lampions se balancent au-dessus des vendeurs de takoyaki (soufflet de poulpe) ou de petits bibelots.

Des bruits et des voix

Un instant l’esprit se perd entre les pâtes géantes d’un gros crabe en tournant dans une avenue, quelques minutes après vous voilà attablés dans un izakaya (bistrot tout japonais) où de toute part les voix bourrues des hommes d’Osaka s’élèvent, elles-mêmes suivies par de poétiques volutes de fumée. On parle fort à Osaka, on rit fort aussi et pas seulement dans les restaurants quand il se fait tard. 

Dôtonbori se traverse, se cherche sûrement aussi un peu parmi toutes ces couleurs, mais se trouve toujours, dans une bourrade donnée dans le dos d’un ami ou dans le son si singulier des billes de pachinko annonçant la victoire.


Moyenne de 5 pour 2 notes

Tous les articles sur Osaka

Culture pop'
Sources thermales & bains publics