Accueil > Osaka > Quartier Shin-sekai - 新世界

Quartier Shin-sekai
新世界

Quartier Shinsekai

Une ruelle chargée de restaurant.

Quartier Shinsekai

Devanture d'un restaurant de fugu dans le quartier Shinsekai.

Quartier Shinsekai

Vue sur la tour de Shinsekai.

Jeunesse d’un autre temps

Le quartier Shin-sekai, « Nouveau Monde », est sorti de terre en 1912 pour donner à Osaka un regain de vitalité. Shin-sekai lui-même en aurait bien besoin aujourd'hui, tant son ambiance surannée et ses rues pleinement kitsch n’ont pas quitté le siècle dernier.

Au début du XXe siècle, joie de vivre et renouveau envahissaient cette « nouvelle ville », emprunte de modernisme et d’une obsession à reproduire le modèle occidental. Ainsi la partie Sud était calquée sur New York la Big Apple tandis que la partie Nord copiait amoureusement Paris, la Ville Lumière. Restaurants, échoppes et magasins achevèrent de l’emplir d’une atmosphère bigarrée, chaleureuse, douteuse, à l’image de la réputation que Shin-sekai se fit au cours des ans, quartier mystérieux, repère des yakuzas, des sans-abris et des prostituées. Au centre de cet ersatz tout de même « nipponisé » à souhait, la Tour Tsutenkaku, érigée également en 1912, s’inspirait à l’époque de l’Arc de Triomphe pour la base de l’édifice et de … la Tour Eiffel !

Si Tsutenkaku, reconstruite en 1956, a remplacé son Arc français par une base grisâtre aux airs de plateforme pétrolière, elle a conservé un air de parenté avec la tour parisienne.

Le rouge et le gris

Des restaurants aux devantures rouges et autres couleurs criardes se suivent dans les rues piétonnes criblées de néons vieillots, clignotants. La myriade d’échoppes offre l’embarras du choix pour déguster la spécialité du quartier, le kushikatsu, cette brochette de bœuf frit et pané (串カツ) qui se grignote sur le pouce en flânant. Les salles d’arcade aux consoles d’un autre temps, celui des années 1980 et les pachinko où il fait bon entrer pour goûter l’ambiance, donnent une autre touche à ce patchwork qui attirerait presque plus de touristes que d’Osakaïens…

Influences étrangères

Un peu partout, des statues ou des figurines d’un humanoïde bon-vivant au sourire-banane, Billiken, peuplent le quartier. « So japanese », entend-on de la bouche de touristes qui bombardent de clichés photographiques l’emblème du quartier – certains disent de la ville – à l’air bonhomme. Au détail près que Billiken, aujourd'hui divinisé en figure populaire dont le contact avec les pieds porterait bonheur, a été crée… par une artiste illustratrice états-unienne il y a maintenant plus de cent ans.

Après ou avant la promenade, pourquoi ne pas finir ou commencer par une trempette à Spa World, le temple du onsen artificiel et occidentalisé ? Suite à un kitsch bon enfant, la baignade dans un bassin pseudo perse ou asiatique ne devrait pas trop vous surprendre !


Moyenne de 5 pour 3 notes

Tous les articles sur Osaka

Culture pop'
Sources thermales & bains publics

Quartier Shin-sekai
新世界

Horaires :

Tour Tsutenkaku : ouverte tous les jours de 9h à 21h.

Prix :

entrée : 600 yens.

Accès :

à trois minutes à pieds de la station Ebisuchô ligne Saikasuji, sortie 3 ; à dix minutes à pieds de la station Dobutsuen-mae ligne Midosuji sortie 5 ; à dix minutes à pieds de la station Shin-Imamiya Station sur les lignes Osaka JR Loop et Yamatoji.

Et aussi ...