Quartier de Tempôzan   天保山

Date de publication :
Quartier de Tempôzan

Vue sur le quartier de Tempôzan.

Quartier de Tempôzan

Aquarium du quartier Tempôzan

Attractions et artifices

Idéal pour les familles, ce quartier portuaire offre tous les divertissements dont rêvent petits et grands les longues après-midi dominicales.

Au Japon, toute ville du littoral digne de ce nom se doit de posséder son île artificielle. A l’instar d’Odaiba à Tokyo, Tempôzan est une île-attraction. Les occasions de s’amuser ne manquent pas. Tout d’abord, il y a bien évidemment l’aquarium d’Osaka, réputé pour sa diversité. Mais la silhouette de la grande roue se détachant au loin ne laisse pas les enfants indifférents. De son sommet qui culmine à 112 mètres, étant l’une des plus hautes du monde, il est même possible de contempler toute l’agglomération d’Osaka-Kobe en un coup d’œil. Tempôzan est avant tout une île et de fait, tournée vers la mer. Les locaux se rendent au quartier d’affaires de l’île Sakurajima, où se trouve le musée maritime, en bateau, comme d’autres iraient travailler en bus.

Lever l’ancre

La croisière qui amuse, elle, débute un peu plus loin à l’ouest de l’aquarium. Cette Santa Maria, navire touristique, prend la forme du célèbre vaisseau de Christophe Colomb (1451-1506) qui lui permit de découvrir l’Amérique, seulement en deux fois plus grand. Les pirates en herbe se voient déjà partis à la conquête d’Osaka ! Après le débarquement, direction la place du marché de Tempôzan car pour les Japonais, plaisir rime aussi avec bonne chère.

L’eau à la bouche

Cette galerie marchande abrite notamment la Naniwa Kushinbo Yokocho (allée gourmande), reproduction d’une rue commerçante des années 1960. Les restaurants qui la bordent valent la mise en bouche pour les mets ordinaires des citadins de l’époque, tel le takoyaki (boulettes de poulpe) servis. Et surprise, au milieu de l’effervescence d’activité, le mont Tempôzan, qui donne son nom à l’île, plus petite montagne du pays (4,5 mètres) trône fièrement au centre d’un parc à quelques pas de la grande roue. Un bon moyen de dire au revoir à l’île des plaisirs avant de reprendre le train cette fois pour revenir à la vraie terre ferme.

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs