South Hepburn   サウス ヘップバーン

Date de publication :
South Hepburn

Les fleurs dans la boutique South Hepburn.

Au bonheur des fleurs

Chez ce fleuriste d'Osaka à la mode, les plantes sublimées de pétales, splendeurs évanescentes, agrémentent le quotidien des voyageurs.

Les compositions florales de South Hepburn n’auraient pas laissé Audrey, l’interprète d’Eliza Doolitle, de marbre. Dans My Fair Lady (1964) de George Cukor, la frêle vendeuse souhaitait s’élever à la hauteur de l’élégance de ses fleurs. 

Ici, nul besoin d’étiquette pour déceler les subtilités des pensées (panji) ou autres hortensias (ajisai) et chrysanthèmes (kiku), symboles de l’empereur. L’architecture futuriste, baignant de lumière les étals, attire l’œil d’entrée de jeu. Composer soi-même son bouquet avec des tiges finement sélectionnées rend l’achat ludique. Pour les mains vertes, des graines de dipladénia permettent de reproduire à domicile les allées fleuries des jardins japonais.

Œuvre d’art éphémère ou cadeau en guise de remerciement à offrir lors d’une rencontre locale, les assemblages de South Hepburn plaisent. Une occasion de saisir l’impermanence des choses chère au bouddhisme.

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs