Le temple Katsuô-ji   勝尾寺

Date de publication :
Le temple Katsuô-ji, dans le parc naturel de Minô près d'Osaka

Le temple Katsuô-ji, dans le parc naturel de Minô près d'Osaka

Le temple de la chance

Situé au coeur du parc de Minô, au nord d’Osaka, le Katsuô-ji est un temple bouddhiste, connu pour apporter la victoire à ses fidèles. Les Japonais viennent y prier pour avoir de la chance aux jeux ou réussir leurs examens.

Le parc de Minô est réputé pour ses cascades et ses érables rouges en automne

Le parc de Minô est réputé pour ses cascades et ses érables rouges en automne

À une heure d'Osaka, le temple Katsuô-ji se cache dans l'écrin de nature qu'est le parc de Minô.

Le parc naturel de Minô, réputé pour sa cascade, ses érables flamboyants et ses cerisiers en fleurs, abrite le temple Katsuô-ji. Ce lieu de culte, fondé en 727 par deux frères, a été ainsi nommé par l’empereur Seiwa (859-876) en hommage à la puissance des prières des prêtres qui lui auraient permis de vaincre la maladie ("Katsuô-ji" signifie “le temple qui a vaincu le monarque”). Le Katsuô-ji devient alors le temple de la chance du vainqueur, où les guerriers, qui venaient prier pour remporter leurs batailles, sont aujourd’hui remplacés par des étudiants en quête de réussite aux examens.

Daruma, les figurines porte bonheur

Daruma, les figurines porte bonheur

Sous l’oeil des Daruma

À l’automne, le rouge vermillon du temple se confond avec les feuilles d’érables, rappelant aussi la couleur des daruma, ces figurines porte-bonheur nichées dans chaque recoin du site : sur les portes, les toits, les pierres... Ces personnages tout ronds, sans bras ni jambe, représentent Bodhidharma, le fondateur indien de l’école Chan en Chine, ancêtre de l’école Zen au Japon. 

Lire : Le zen 

La tradition veut que l’on peigne en noir un œil de la figurine au moment de faire un souhait et de peindre le deuxième seulement s'il est exaucé. Une fois le vœu réalisé, les daruma sont rapportés au temple, d’où l’impressionnante pile de figurines aux yeux noirs qui ornent l’entrée du Katsuô-ji !

 “Un Daruma porte-bonheur béni par notre temple sera votre soutien moral et vous aidera à vous dépasser”, peut-on lire sur le site internet du temple.

Lire aussiPoupées nippones


La déesse Kannon

Le Katsuô-ji voue un culte à l’une des divinités les plus populaires du Japon : Mizuko Kannon, la déesse de la miséricorde. Deux fois par an, au mois de mai et au mois de novembre, se tiennent des cérémonies en hommage aux fœtus morts lors de fausse-couches ou par avortement, appelés les mizuko (littéralement “les enfants de l’eau”).

À lireLe temple Engyô-ji 

Une étape de pèlerinage

Le Katsuô-ji est aussi l’un des 33 temples bouddhistes du pèlerinage de Saigoku - 33 étant le nombre d’apparences que peut prendre la déesse Kannon. Ce pèlerinage, long d’un millier de kilomètres, s’étend de la côte est à la côte ouest du Kansai. Il fait du temple Katsuô-ji une destination prisée aussi bien par les pèlerins que les touristes.


À découvrir : Le pèlerinage de Shikoku

Flickr

Kannon, déesse de la miséricorde

Autre angle du temple Katsuô-ji (ville de Minô près d'Osaka)

Autre angle du temple Katsuô-ji (ville de Minô près d'Osaka)

https://www.flickr.com/photos/mshades/1240997094/in/dateposted/

Le temple Katsuo-ji

Autour du temple Katsuô-ji

Autour du temple Katsuô-ji

https://www.flickr.com/photos/pohan-camera/11010846953/in/photolist-hLZfro-hLY1WD-hLXzQ7-hLZtbR-hLXTWB-hLZrk6-2TDZ8W-hLX3b6-hLXVrS-2TDZsb-2TzvLZ-2TDWZC-7FAAfi

Les Daruma, figurines porte-bonheur

https://www.flickr.com/photos/mshades/1240900204/

La porte du temple Katsuo-ji

Les Daruma du temple Katsuô-ji près d'Osaka

Les Daruma du temple Katsuô-ji près d'Osaka

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs