La ville de Kushiro   釧路

Date de publication :
Vue sur le lac Akan et le Mon Oakan

Vue sur le lac Akan et le Mon Oakan

Le parc Kushiroshitsugen au printemps

Le parc Kushiroshitsugen au printemps

Le fameux SL Fuyu no Shitsugen Go de Kushiro

Le fameux SL Fuyu no Shitsugen Go de Kushiro

La foret primaire du parc Kushiro Shitsugen

La foret primaire du parc Kushiro Shitsugen

Le fameux Kattedon au poisson cru

Le fameux Kattedon au poisson cru

Au marche washo, on vend le poisson en petites pièces.

Au marche washo, on vend le poisson en petites pièces.

Côté nature

À l’est de la grande île d’Hokkaido, à 300 kilomètres de Sapporo, la ville de Kushiro est la porte d’entrée des parcs nationaux de Kushiroshitsugen et Akan. Oubliez le Japon technologique pour un bol d’air pur dans de grands espaces de nature sauvage !

Quatrième grande ville d’Hokkaido, Kushiro est le centre administratif de l’est, ainsi qu’une riche ville d’industries maritimes. 

Environnement 

Située entre l’océan Pacifique et les plaines marécageuses d'Hokkaido, son climat est assez particulier. On y enregistre des températures ne dépassant pas 20° en été, ce qui est incroyable pour le Japon mais très agréable par rapport à la torpeur estivale de tout le reste de l’archipel. 

Revers de la médaille, les quelques cent jours où le brouillard noie la région, ce qui ne signifie pas qu’il ne fait pas beau. Kushiro est aussi reconnue comme l’une des trois villes au monde pour avoir les plus beaux couchers de soleil rougeoyants, avec Bali et Manille, ce n’est pas rien ! 

Lire : Le parc national d'Akan

Pour l’admirer, cela se passe sur les rives de la rivière Kushiro, près du port et du pont Nusamai, on l'on trouve des sculptures de jeunes filles représentant les quatre saisons.

À côté de ce pont on peut voir le grand bâtiment de verre du Fisherman’s Wharf Moo qui propose un marché aux poissons, des boutiques de vente de produits locaux, de souvenirs et des restaurants. 

Shitsugen Go !

La vaste plaine marécageuse de Kushiro Shitsugen est une merveille naturelle. Dans un paysage de forêt primaire une rivière serpente, fumante dans l’air glacée de l’hiver, déposant des concrétions de givre sur les arbres. La ligne de train JR Senmô passe au travers et des trains touristiques y circulent toute l’année. 

En hiver un train à vapeur  le SL Fuyu no Shitsugen Go propose une balade des plus charmantes. Vous pourrez peut-être apercevoir des animaux sauvages, comme l’ezoshika, daim d'Hokkaido ou même le cerf d’Hokkaido, et bien sûr le Tanchô, les fameuses grues japonaises. Juste à côté de la petite gare de Kayanuma, On peut les voir danser dans un champ juste pour vous. Féérique !

LireTsurui, le repaire des Tanchô

Pour être sûr d’en voir, l'Akan International Crane Center ouvre ses portes chaque hiver, à 40 minutes en bus de Kushiro (470 yen, 5€) aux visiteurs qui souhaitent admirer le parc sans se fatiguer.

En été pour profiter pleinement de l’immense nature sont proposées des excursions soit en canoë-kayak sur la rivière Kushiro ou à cheval dans la forêt. Des postes d’observation sont disposés sur les chemins. En hiver vous pouvez tenter la promenade en raquettes à neige ou la pêche au wakasagi ou l’éperlan d’eau douce.

La température peut descendre jusqu’à -20 degrés, il faut alors bien s’équiper pour ces activités. Le Akan bus vous dépose aux arrêts des points de départ de randonnée, comme Kushiro Shitsugen Tenbôdai ou Onnemai Visiter Center (45 min depuis Kushiro).

Washô à votre gré

Bien évidemment les spécialités de la mer sont à déguster. Au port de Kushiro où même près de la gare il y a le marché de Washô où une soixantaine de commerçants propose leurs produits, ultra-frais pêché de la nuit.

Un infortuné voyageur qui avait juste de quoi se payer un bol de riz a donné naissance à une amusante tradition qui a toujours cours dans ce marché. Un poissonnier attendri lui proposa généreusement quelques morceaux de poissons. Le katte-don était né ! (katte signifiant à votre gré ou libre de choix, et don désigne le bol de riz).

Découvrez aussiLes spécialités culinaires d'Hokkaido

Aujourd’hui vous achetez tout d’abord un bol de riz chez le traiteur puis vous faites le tour des poissonneries pour composer un plat ‘à votre gré’ ! Une petite dose de sauce au soja par-dessus  et voilà ! Bon appétit !

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs