Le lac Utonai, un joyau bleu sur l'île de Hokkaido   北海道のウトナイ湖

Date de publication :
Le lac Utonai

Le lac Utonai

Le paradis des oiseaux migrateurs du nord du Japon

Situé à une heure et demie de Sapporo, le lac Utonai est une petite perle bleue perdue au beau milieu de la campagne d'Hokkaido. Avec ses 275 hectares et ses 9 kilomètres de circonférence, le lac est non seulement l'un des derniers vestiges de la deuxième plus grande zone marécageuse du Japon, mais également l'une des plus grandes réserves naturelles d'oiseaux migrateurs du pays. Découverte d'un lac si particulier et pourtant si peu connu.

Un des plus gros marais du Japon

Localisé à 11 kilomètres de la ville de Tomakomai sur l'île de Hokkaido, le lac Utonai compte parmi les étendues d'eau les plus mystérieuses de l'île.

La rivière Bibi-gawa à deux pas du lac Utonai

La rivière Bibi-gawa à deux pas du lac Utonai

Perdu au beau milieu de la campagne d'Hokkaido, il est entouré de forêts et de petites rivières. Un charme indéniable, qui ajoute un petit je-ne-sais-quoi à ses étendues marécageuses.

En effet, avec 275 hectares d'eau pour 9 kilomètres de circonférence, le lac est en réalité l'un des derniers vestiges du marais de Yufutsu-genya, le deuxième plus gros marais du Japon juste après le marais de Kushiro Shitsugen également situé sur l'île d'Hokkaido.

À lire : Le parc national Kushiro Shitsugen

Des dimensions qui auraient alors de quoi ravir les amateurs de sports nautiques, et pourtant, c'est un autre public qu'elles ont séduit !

D'une profondeur moyenne de 60 centimètres, le lac est un véritable AirBnB pour les oiseaux migrateurs du nord du Japon ! Une petite particularité, qui a fait de lui la première réserve naturelle pour oiseaux à voir le jour sur l'archipel.

Le lac Utonai, une des plus grandes régions marécageuses du Japon

Le lac Utonai, une des plus grandes régions marécageuses du Japon

Une réserve animale protégée par l’État

Très prisé des amateurs d'ornithologie, le lac Utonai a fait l'objet de nombreuses préservations.

Et il abrite aujourd'hui le premier sanctuaire dédié à nos amis à plumes suite à l'appui de la Wild Bird Society of Japan en 1981, la société protectrice des oiseaux sauvages du Japon.

Afin de protéger la faune du lac, la zone est également placée sous protection de l’État depuis 1982.

En effet, situé à deux pas de la ville de Tomakomai, le lac était utilisé comme réserve de matières premières pour les premières industries de la région tout au long des années 1970. Une forte exploitation industrielle qui a grandement nui à la vie du marais.

Voir aussi : Tsurui, le repère des grues japonaises

 Parmi les espèces qui fréquentent les berges, les cygnes sont nombreux !

Parmi les espèces qui fréquentent les berges, les cygnes sont nombreux !

Chaque jour plus de 1000 oiseaux viennent faire une halte au lac en période de migration

Chaque jour plus de 1000 oiseaux viennent faire une halte au lac en période de migration

Et pour cause, le lac Utonai abrite une quantité impressionnante d'oiseaux.

Avec plus de 270 espèces aperçues aux alentours du lac, le marécage regrouperait plus de la moitié de l'ensemble des espèces que l'on peut trouver sur l'archipel ! À chaque migration, ce serait ainsi plus de 1 000 oiseaux par jour qui viendrait faire halte dans les parages !

Des chiffres qui ont motivé les associations et le gouvernement à protéger le lac, d'autant plus que ce dernier serait l'habitat naturel de plusieurs espèces menacées.

Parmi les ''habitués'' ayant choisi le lac comme point de chute à Hokkaido, on retrouverait chaque année de nombreuses espèces de canards, d'oies sauvages et de cygnes, mais également des espèces peu communes de rapaces comme le faucon pèlerin et le pygargue à queue-blanche, une espèce actuellement en voie d'extension (pour informations, le pygargue à queue blanche a été catégorisé ''espèce disparue'' en France en 1959 avant de redevenir une espèce en ''danger critique d'extinction'' en 2016 après la découverte de quelques spécimens).

Découvrir : Matsue Vogel Park

Pygarque à queue blanche

Pygarque à queue blanche

Une richesse animale qui a attiré l'attention à l'international, puisque le lac est officiellement une réserve animale de la Convention de Ramsar (un organisme mondial chargé de la protection des marécages où vivent de nombreuses espèces d'oiseaux) depuis 1991.

À noter enfin que le lac Utonai sert également de réserve naturelle à d'autres animaux comme les écureuils et les renards.

Pour aller plus loin : 5 excursions à faire près de Sapporo en été

Un renard de Hokkaido

Un renard de Hokkaido

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs