Le festival Yosakoi Soran Matsuri   よさこいソーラン祭り

Date de publication :

Le festival Yokasoi de Sapporo

Plus de 200 équipes participent au festival

Le festival à lieu tous les ans en juin

Danse traditionnelle à Sapporo

Le festival Yosakoi a lieu tous les ans, au moins de juin, dans la ville de Sapporo sur l’île d’Hokkaido. Mêlant danse et musique traditionnelle, il rassemble plus de 1 000 danseurs revêtus de costumes traditionnels et aux visages grimés de maquillage multicolore.

Les festivals font partie intégrante de la vie des Japonais, rythmant leur quotidien tout au long de l’année, car au Japon les festivals, ou matsuri, n’ont pas lieu que l’été.

Le festival Yosakoi Soran se déroule tous les ans au début du mois de juin (le dernier jour du festival étant tout le temps le deuxième dimanche du mois), à Sapporo, ville principale de l’île d’Hokkaido, la plus au nord des quatre îles principales de l’archipel.

UN FESTIVAL QUI FAIT VIBRER LE CENTRE-VILLE

Si Sapporo se pare d’une belle couche de neige blanche pendant les mois d’hiver, c’est au milieu d’une nature verdoyante que se déroule le festival Yosakoi Soran. Et plus particulièrement autour de deux points principaux : la rue Menuki, une des rues principales de la ville, et le parc Odori, lieu où se déroule le festival de la neige tous les hivers.

Voir aussi : Le festival de la neige de Sapporo

C’est en 1992 que le festival débute dans la ville de Sapporo, mais ses racines sont bien plus anciennes, le festival existant dans la préfecture de Kochi (Shikoku) depuis bien plus longtemps.

UN MÉLANGE DE PERCUSSIONS ET DE CHANTS FOLKLORIQUES

Sa spécificité ? Lier la musique, via l’utilisation d’un instrument de percussion de Yosakoi appelé naruko, et une chanson folklorique d’Hokkaido, dénommée Soran bushi. Le Soran bushi est un ancien type de chant qui aurait été inventé par les pêcheurs du Nord. Bien souvent, les pas de danse liés au Soran bushi imitent des pêcheurs tirant des filets !

Quant au Yosakoi, c’est une interprétation moderne de la danse Awa Odori. Les danseurs rythment leurs pas grâce aux naruko, des petits clapets de bois que les Japonais utilisent initialement pour éloigner les oiseaux du potager ou des rizières.

Des danseuses de Yosakoi

Des danseuses de Yosakoi

Performance de Yosakoi

Performance de Yosakoi

DES DANSEURS DE MILLE COULEURS

Les danseurs vêtus de costumes multicolores se déplacent en procession dans les rues de la ville, au rythme de Soran bushi et en faisant sonner leur naruko. Plus de 270 équipes participent à ce festival, lui donnant une ampleur remarquable et faisant résonner, pendant plusieurs jours, musique et cris de joie dans Sapporo. Et il y en a de toutes sortes, certaines sont même exclusivement composées d’enfants et d’adolescents.

Autre point, tout aussi important que les costumes : le maquillage. Chaque équipe grime ses membres de maquillages flamboyants et multicolores.

Ce festival rassemble toutes les générations et permet aux habitants de Sapporo et des villes alentours de partager un vrai moment de convivialité et de partage, tout en découvrant le travail réalisé, une année durant, par les différentes équipes qui défilent pendant ces 5 jours.

Pour aller plus loin : La minorité Aïnoue

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs