Le musée d’Hokkaido   北海道博物館

Date de publication :
salle-hokkaido-museum

Envie de toucher des fossiles?

Hokkaido_Museum

Le musée d'Hokkaido à Sapporo

exhibition_permanent_theme03_01

Découvrez l'histoire d'Hokkaido

maison-ainou

Habitat aïnou

Histoire, culture et nature

Pour évoquer Hokkaido, on a pour habitude de parler des paysages naturels grandioses, des températures extrêmes en hiver ou bien encore des belles stations de ski. Mais l’île d’Hokkaido ne se résume pas à cela. Elle dispose d’une culture unique héritée des temps les plus anciens ; fruit d’une interaction particulière entre l’homme et la nature à la richesse étonnante. Visite du musée d’Hokkaido à Sapporo, le meilleur ambassadeur de cette culture unique.

L'ADN d'Hokkaido

C’est au cœur du parc naturel préfectoral Nopporo Shinin Koen que le musée d’Hokkaido ouvre ses portes en avril 2015. Il se substitue à l’ancien musée historique d’Hokkaido, inauguré en 1971 et prend place dans l’ancien bâtiment en briques rouges entièrement rénové pour l’occasion. Le nouvel équipement culturel de la municipalité de Sapporo a pour ambition de valoriser la nature, l’histoire et la culture d’Hokkaido. En ces lieux, le visiteur explore et étudie les composantes de la culture d’Hokkaido; ce qui fait son identité. La relation liant l’homme et l’environnement, l’histoire, le folklore, la faune et la flore, les apports culturels et la vie des migrants venus de l’île d’Honshu, les ressources naturelles font partie de l’ADN de l’île la plus septentrionale de l’archipel. Sans oublier, la culture aïnou qui occupe une place prépondérante dans la constitution de la culture d’Hokkaido. En absorbant le Centre national d’études ethnographiques de la culture aïnou, fondé en 1994, le musée mène des recherches spécialisées sur la langue, les divertissements, l’histoire et la littérature des aïnous dans une volonté de transmission aux générations futures.

À lire : La minorité aïnoue

Une culture ancienne

Le musée d’Hokkaido expose en premier lieu les squelettes de mammifères vivant ici il y a 1,2 million d’années : un mammouth venu à Hokkaido par le nord et un éléphant de Naumann venu du sud depuis Honshu. Hokkaido a toujours été un carrefour reliant les autres îles japonaises aux territoires voisins (île Sakhaline, Iles Kouriles) ; une terre ancrée en Asie du Nord-est. Il vous faut passer sous le squelette du mammouth pour en apprécier toute sa splendeur ; un spectacle suffisamment rare pour être souligné ! Plusieurs dispositifs tactiles, vous permettent aussi de toucher des fossiles et des défenses de mammouth.

squelettes-hokkaido-museum

Les squelettes de mammouth et d'éléphant de Naumann vous accueillent au début de la visite

Le monde de la culture aïnou est mis à l’honneur dans la deuxième section des collections permanentes à travers des vêtements traditionnels, des objets de la vie quotidienne, l’art du tissage, l’alimentation, la langue et des instruments de musique. Une ancienne habitation restaurée est exposée pour présenter l’habitat de ce peuple autochtone du Japon.

Les richesses de la nature

L'identité unique d’Hokkaido repose sur ses ressources naturelles et son environnement climatique et géologique hors-norme. Depuis son formidable essor économique au début du 20ème siècle qui a entraîné un bond de sa croissance et l’expansion de son agriculture, Hokkaido reste encore aujourd’hui l’une des principales zones de production agricole de l’archipel. Elle a pu également compter sur des réserves de charbon et des ressources marines et minérales (or, argent, cuivre, plomb) abondantes. Le musée illustre par des anecdotes et des objets riches de sens la singularité du territoire : les clairons qu'utilisaient les facteurs pour se prémunir des ours du début de la période Meiji jusqu'aux années 1960 ou bien encore une tige métallique créée pour briser les excréments congelés dans les dépendances au cours des hivers rigoureux ! Singulier n'est-il pas? Les dernières sections du musée mettent l'accent sur les bouleversements historiques et sociétaux des dernières décennies et enfin le riche et fragile écosystème d'Hokkaido ; de quoi réfléchir à l'impact de l’homme sur son environnement.

Voir aussi : Le parc national de Daisetsuzan

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs