Noboribetsu   登別

Date de publication :
Sources bouillonnantes

Sources bouillonnantes

Chemin d'accès à la vallée de l'enfer

Chemin d'accès à la vallée de l'enfer

Jigoku-dani, la vallée de l'enfer !

Jigoku-dani, la vallée de l'enfer !

Ça sent le soufre !

Noboribetsu est un haut lieu de l’activité volcanique, que l’on peut approcher pour en apprécier toute la magnificence depuis des siècles. Et ses fêtes sont réputées pour leurs chaudes ambiances !

Noboribetsu la célèbre

Situé en plein coeur d’Hokkaidô, Noboribetsu est à seulement une heure de l’aéroport Shin-Chitose de Sapporo. Cet accès aisé rend ce lieu très couru.

En langue aïnoue, noboribetsu signifie « rivière de couleur foncée », et c’est vrai que les rivières sont ici très particulières, car colorées, souvent blanches comme du lait, mais surtout chaudes, très chaudes même, entre 45°C et 90°C ! N’y pensez pas pour la baignade, ou alors juste le bout des pieds dans les ashiyu prévus à cet effet.

Découvrir la culture aïnoue :


Noboribetsu est donc l’une des stations thermales les plus célèbres au Japon. Connue depuis l’époque Edo (1603-1868), grâce à l’activité volcanique du mont Hiyori (377 mètres), dont il se déverse 10 000 tonnes d’eau chaude quotidiennement par 9 sources différentes. Ces eaux sont réputées pour guérir tous les maux, et elles alimentent les onsen de tous les établissements qui se sont édifiés à proximité, dans la cité thermale en contrebas.

Oni vous accueille !

Oni vous accueille !

Oni soit qui mal y pense

À Noboribetsu, vous sentez le soufre partout, et vous voyez les bouches cracher de la fumée en permanence. Le gardien des enfers, Oni, vous accueille dès votre arrivée sur place, vous ne pourrez pas le rater. Il est très grand, les dents longues et porte une grande massue à la main. Il est sensé protéger la source et en chasser les mauvais esprits.

Il a une résidence secondaire ici, à Jigoku-dani, la vallée de l’enfer, dont l’activité volcanique ne cesse depuis 10 000 ans. Ce cratère d’explosion à ciel ouvert, avec des fumerolles de partout, du soufre, de l’eau qui bout, des rivières blanches, et toutes ces roches aux couleurs épatantes vous pouvez l’expérimenter grâce à une promenade aménagée (15 minutes le tour) qui vous permet d’être en plein coeur. Ce sera une expérience inoubliable pour vous, des odeurs sur la peau et de chaudes sensations, comme celle donnée par le geyser Tessen-ike dont l’eau jaillit à 80°C.


Voir aussi : Monstres et fantômes japonais

Les temps chauds

La balade volcanique ne s’arrête pas en si bon chemin, vous pourrez continuer de progresser vers  Ôyunuma. L’étang Ôyunuma vous attend sagement, avec ses eaux chaudes, fumantes, bouillonnantes même, et qui parfois jaillissent à 130°C. Ces eaux de soufre surgissent d’un ancien cratère qu’elles ont comblé. Une rivière coule et se mélange aux eaux de cet étang bien trop chaleureux pour y faire une baignade, à part les pieds, pas plus.

Un poste d’observation vous permet d’admirer les environs dans les meilleures conditions pour en apprécier toute la beauté, et durant le kôyô de l’automne, c’est encore mieux.


L'automne à Hokkaido :

Etang Ôyunuma

Etang Ôyunuma

Passions brulantes

Durant le dernier week-end du mois d’août, vous pourrez assister au Jigoku-matsuri, la grande fête de Noboribetsu, avec la parade dans les rues, la procession du mikoshi, des danses traditionnelles et le Oni sera même de sortie ! 


Lire également : Matsuri, les festivals japonais

Jigoku matsuri, feu d'artifices des oni !

Jigoku matsuri, feu d'artifices des oni !

Yu-matsuri, la bataille d'eau chaude

Yu-matsuri, la bataille d'eau chaude par -10° !

Tout l’été, les jeudis et vendredis soirs, des feux d’artifice magnifient la cité.

Mais vous pouvez aussi venir ici en plein hiver, toute cette activité volcanique vous réchauffera, comme vous immerger dans les onsen est un bonheur sans nom. Une quinzaine de ryokan se compte à Noboribetsu. Le mois le plus froid ? Février. C’est à ce moment qu’à lieu une fête très spécifique à Noboribetsu, le Yu-matsuri, durant laquelle les hommes, torse-nu, se ‘battent’ en équipes en se jetant de l’eau bouillante les uns sur les autres, le tout pour remercier les bienfaits de la nature, ces sources de vie.

Pour aller un peu plus loin…

Il y a la ferme des ours de Noboribetsu, accessible en téléphérique (7 minutes de trajet) depuis la cité. Vous prendrez contact avec l’ours brun et l’ours noir d’Asie, animaux protégés à Hokkaidô, ce lieu agissant comme un centre de recherche depuis 1958.

Noboribetsu Date Jidaimura est une sorte de parc d’attractions ressemblant à un village reconstitué comme à l’époque d’Edo, pour y découvrir et comprendre la culture ainsi que la vie quotidienne de ce temps-là. Vous y trouverez des maisons de ninjas, un labyrinthe, des déguisements de ninja, de maiko, de samourai, une exposition de sabres, une maison d’Edo, des spectacles de ninjas et d’oiran (courtisanes).

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs