Râmen Yokocho   ラーメン横丁

Date de publication :
L'entrée du Râmen Yokocho, à Sapporo.

L'entrée du Râmen Yokocho, à Sapporo.

La recette typique de Sapporo : des miso râmen, dans lesquelles le bouillon est agrémenté de pâte de soja fermentée.

La recette typique de Sapporo : des miso râmen, dans lesquelles le bouillon est agrémenté de pâte de soja fermentée.

Slurp !

Dans deux ruelles du centre de Sapporo se nichent les meilleures tables de la spécialité locale : les râmen.

Au cœur de Susukino – le quartier rouge de Sapporo – deux ruelles attirent depuis des lustres les amateurs de nouilles râmen. L’une – Ganso Râmen Yokocho, « la ruelle originale » - est une institution depuis 1951, lorsque s’y ouvrit un premier restaurant. Ils sont à présent une quinzaine, et leur succès a fait des envieux : en 1976 est née à quelques blocs la petite sœur de cette ruelle historique, Shin Râmen Yokocho, « la nouvelle rue aux râmen ».

La recette favorite dans ceux deux antres dédiées aux nouilles : le miso râmen, la plus célèbre soupe de Sapporo, dans laquelle le traditionnel bouillon est mélangé à de la soupe miso (pâte de soja fermentée et salée). On y ajoute souvent les poissons et crustacés des mers froides du nord du Japon (crabe, saint-jacques, oursins…) qui font la réputation culinaire de Sapporo, surnommée « la cuisine du nord ».

Comme dans le Ramen Stadium de Fukuoka – une autre grande ville des râmen – la concurrence est rude entre les enseignes de Ganso Râmen et Shin Râmen. Les restaurateurs se tirent la bourre pour attirer les clients, et rivalisent de talent ou d’audace pour proposer les nouilles les plus savoureuses. Car comme souvent au Japon, c’est à la file d’attente qui s’étire devant sa porte qu’on juge la popularité d’un restaurant, et donc sa qualité.

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs