Le village de Kyôgoku   京極町

Date de publication :
Le tournesol est l'emblème du village de Kyôgoku

Le tournesol est l'emblème du village de Kyôgoku

Le Mont Yôtei s'élève derrière les arbres en fleurs, près du village de Kyôgoku

Le Mont Yôtei s'élève derrière les arbres en fleurs, près du village de Kyôgoku

Le Mont Yôtei rappelle par sa silhouette le Mont Fuji

Le Mont Yôtei rappelle par sa silhouette le Mont Fuji

Les sources du parc Fukidashi, au village de Kyôgoku

Les sources du parc Fukidashi, au village de Kyôgoku

Le parc Fukidashi Kôen, tout en couleurs, au village de Kyôgoku

Le parc Fukidashi Kôen, tout en couleurs, au village de Kyôgoku

Le rotenburo du Kyôgoku onsen

Le rotenburo du Kyôgoku onsen

Entre champs et montagne

Au sud-ouest de Sapporo, le village de Kyôgoku déploie ses paysages de verdure sous le regard du majestueux Mont Yôtei, réplique du Mont Fuji. Ses eaux de sources sont réputées parmi les plus pures du Japon.

Entre montagne, eaux sacrées et plaines verdoyantes, le village de Kyôgoku est l'un des plus beaux d'Hokkaido. C'est une excursion parfaite d'une journée à faire à partir de Sapporo.

Le Mont Fuji d'Hokkaido

Le village de Kyôgoku est comme placé sous la bénédiction d'une montagne imposante : le Mont Yôtei. Son sommet culmine à 1 898 mètres et sa silhouette, de même que son cône de neige, rappellent le Mont Fuji. Il est d'ailleurs surnommé "Ezo Fuji", Ezo désignant l'île d'Hokkaido. Quatre sentiers permettent l'ascension jusqu'au sommet, dont l'un part du village. Un conseil aux randonneurs : privilégiez l'été ou l'automne pour défier les parois de la montagne, c'est le moment où la végétation en altitude fleurit et donne à voir les paysages les plus colorés. 

Des champs à perte de vue

Au pied de la montagne s'étalent des champs immenses qui dégagent une impression de puissance et de sérénité. Le village cultive la pomme de terre, le blé, betterave et haricot. Le voyageur découvre ici des paysages uniques au Japon, de la fonte des neiges au mois d'avril, jusqu'aux récoltes en octobre. Au début de l'été, la verdure des champs se pare de petites pointes violettes : la couleur des fleurs de pommes de terre. Kyôgoku est un village aux mille couleurs, qui se pare des teintes propres à chaque saison : des différentes nuances de vert sous un ciel bleu au printemps et l'été, au blanc pur de l'hiver, en passant par le doré de l'automne. 

Quand l'eau refait surface

La pluie et la neige tombées sur les flancs du Mont Yôtei pénètrent en sous-sol et refont surface plusieurs dizaines d'années après dans le village de Kyôgoku. Ces eaux sont riches en minéraux et ont une température constante tout au long de l'année, autour de 6,5°C. Quelque 80 000 tonnes d'eau resurgissent ainsi chaque jour dans le village et ses alentours, l'équivalent de la consommation d'eau de 300 000 personnes ! Pour admirer ces résurgences, vous pouvez visiter le parc Fukidashi, un endroit vénéré depuis la création du village pour ses eaux. C'est d'ailleurs dans ce parc qu'a lieu tous les ans le festival Shakkoi Matsuri, en juillet.

Spécialités locales

La star de Gyôkoku, c'est la patate ! Ferme et riche en vitamine B et en amidons, la pomme de terre fait la réputation du village et se décline en plusieurs recettes, notamment les korokke. Rapportez aussi dans vos bagages une bouteille de saké local. Les brasseries de Gyôkoku utilisent les eaux de sources du village pour produire un alcool de riz réputé. Naturellement, les eaux minérales ou aromatisées offrent une qualité exceptionnelle.

Chats porte-bonheur

Côté artisanat, les kôfuku no neko ("chats porte-bonheur") vous feront les yeux doux ! Gravés dans le bois, un par un à la main, ces figurines apportent chance, santé ou amour à ceux qui les adoptent.

Lire aussi : Le maneki neko, chat porte-bonheur

Kyôgoku onsen

Après une bonne journée de visite ou de randonnée, rien ne vaut un bain dans la source thermale du village. L'onsen de Kyôgoku propose un rotenburo, un bain en extérieur avec vue sur le Mont Yôtei. Ouvert de 10h à 21h. Adulte : 600 yen (5 €) / Enfant : 300 (2,50 €).

Lire aussi : 5 rotenburo, onsen avec vue

Enfin, pour vous restaurer ou boire un verre, vous pouvez tester l'un des nombreux établissements du village qui proposent sushi, râmen, pot-au-feu, tempura ou encore viandes grillées. Le soir, rendez-vous dans l'un des izakaya du village avant de rentrer à Sapporo.

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs