Le village de Tsurui   鶴居村

Date de publication :
Les grues japonaises ou Tanchô sont des animaux fidèles, restant avec le même partenaire tout au long de leur vie

Les grues japonaises ou Tanchô sont des animaux fidèles, restant avec le même partenaire tout au long de leur vie

Les plaines de Tsurui, typiques du paysage de l'île de Hokkaido

Les plaines de Tsurui, typiques du paysage de l'île de Hokkaido

Le marais de la plaine du Village de Tsurui

Le marais de la plaine du Village de Tsurui

Les grues du Japon n'ont pas le monopole du village de Tsurui, les renards sont aussi bien accueillis

Les grues du Japon n'ont pas le monopole du village de Tsurui, les renards sont aussi bien accueillis

Le repaire des tanchô

En hiver, le village de Tsurui sur l'île d'Hokkaido devient le repaire d'un oiseau hautement symbolique du Japon. C'est ici, dans les pâturages et les champs marécageux que les tanchô, les grues japonaises, viennent chercher leur nourriture.

Situé dans la sous-préfecture de Kushiro, entre le parc national Kushiro Shitsugen au sud et le lac Akan au Nord, le village de Tsurui compte quelque 2 500 habitants.

Des souvenirs mémorables grâce aux Tancho de Tsurui

Des souvenirs mémorables grâce aux Tancho de Tsurui

Tsurui, terre des tanchô

La plupart des visiteurs se rendent à Tsurui pour contempler cet oiseau très populaire au Japon : le tanchô ou la grue japonaise. Reconnaissables grâce à leurs têtes couronnées d'un cercle vermillon, ces oiseaux ont trouvé refuge dans ce petit village où plusieurs espaces alimentaires leur sont entièrement dédiés. 

Des espaces alimentaires ? Oui, car avant les années 1920, les japonais et particulièrement les habitants de Hokkaïdo, pensaient que le tanchô avait totalement disparu du Japon. Cependant en 1924, à la surprise de tous, quelques individus ont été remarqués dans les plaines marécageuses de Tsurui. C'est alors que de nombreuses initiatives se sont mises en place afin de préserver et pérenniser l'espèce. En 1952, le tanchô et son habitat naturel sont désignés "Monuments Naturels Spéciaux".

Lire : Visiter Kushiro

Des graines pour les tanchô

Depuis, des associations comme la Wild Bird Society of Japan œuvrent pour la préservation de ce patrimoine naturel exceptionnel. Les sanctuaires des tanchô font ainsi office de terre nourricière. Ces espaces sont entretenus et des greniers sont remplis de grains, de sorte que les grues puissent trouver de la nourriture même en plein hiver, lorsque les températures descendent jusqu'à -20°C. Il est dit que sans cette aide humaine le nombre de grues dans la région pourrait gravement chuter ! Aujourd'hui, près de 2 800 tanchô sont recensées à travers le monde, dont près d'un tiers vivent dans la plaine marécageuse de Kushiro, notamment à Tsurui où les grues prennent leur quartier d'hiver.  

Lire aussi : Le village d'Abashiri

L'un des sanctuaire à Tancho du village de Tsurui

L'un des sanctuaire à Tancho du village de Tsurui

Sanctuaires des grues

Cet oiseau majestueux peut mesurer jusqu'à 1,50 mètres et atteindre une envergure de 240 centimètres. Pour le contempler, il vous suffira de vous rendre dans l'un des espaces préservés de Tsurui. Le Tsurumidai est particulièrement apprécié des tanchô de novembre à mars. Ce sanctuaire était autrefois occupé par une école dont tous les membres, y compris les enfants, nourrissaient les oiseaux. Après sa fermeture, deux habitants ont perpétué la tradition et aujourd'hui les tanchô sont nourris deux fois par jour : à 9 heures et à 14 heures. Le pic de fréquentation se situe entre fin décembre et fin janvier, lors duquel plus de 300 tanchô peuvent être contemplés. 

À seulement 30 minutes de Tsurumidai, le pont Otawa offre lui aussi un spectacle somptueux, très tôt dans la matinée. De janvier à février, un groupe de tanchô vient se délecter de l'eau chaude de la rivière Setsuri en contrebas. Un spectacle aux allures fantasmagoriques amplifié par la brume vaporeuse et les lueurs orangées du petit matin.

Au petit matin, les grues du Japon apprécient l'eau encore chaude de la rivière

Au petit matin, les grues du Japon apprécient l'eau encore chaude de la rivière

Un fermier au grand cœur

Enfin, le sanctuaire Tsurui-Ito Tanchô fut créé en 1987 par la Wild Bird Society of Japan sur les terres du fermier Yoshitaka Ito. Jusqu'en 2000, date de son décès, il fut officiellement désigné comme le gardien des tanchô par le gouvernement d'Hokkaido. Une reconnaissance justifiée par le fait que l'homme nourrissait ces oiseaux depuis sa tendre enfance. Ses efforts ont été récompensés, car aujourd'hui plus de 300 grues viennent s'alimenter ici, contre seulement un couple d'oiseau au début de l'aventure. 

Découvrez aussi : Le village de Shibetsu

Il est à noter que les grues sont des oiseaux fidèles qui choisissent un partenaire à vie. C'est pourquoi, lors des mariages japonais, il n'est pas rare de voir la mariée porter un kimono orné de motifs reproduisant le tanchô. Le sanctuaire Tsurui-Ito est ouvert au public gratuitement d'octobre à mars, de 9h à 16h30.

Exploration hippique

Sachez enfin qu'il est possible d'explorer une partie du parc national Kushiro Shitsugen et ainsi découvrir les nombreuses autres espèces animales peuplant cette partie de l'île. Le ranch Tsurui Dosanko, situé sur la pointe nord du parc national, propose ainsi des balades à cheval. Ici, vous aurez l'occasion de monter sur un cheval typique de Hokkaido, le dokko ou dosanko. Du haut de leur mètre trente-cinq, ce sont des poneys robustes particulièrement adaptés pour la randonnée. 

Comptez 17 000 yen (126 € environ) par personne pour une randonnée à la journée de 9h à 14h ; ou 9 000 yen (67 €) pour une demi-journée de 9h à 11h ou de 12h à 14h (réservation conseillée). 

Nul besoin d'être un expert car avant chaque départ, les règles de bases sont revues avec le moniteur. Les randonnées se font en toute saison, même sur un épais manteau neigeux hivernal.

Le village de Tsurui fait partie du réseau des plus beaux villages du Japon. Avec ses paysages typiques de l'île d'Hokkaido et ses multiples refuges à tanchô, il est une destination a privilégier pour tous les amoureux de la nature.

Une balade à cheval permet de découvrir la faune et la flore du parc national Kushiro Shisetsugen

Une balade à cheval permet de découvrir la faune et la flore du parc national Kushiro Shisetsugen

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs