Kokubun-chô   国分町

Date de publication :

Le quartier "chô"

Klaxons, néons, karaoke, pachinko, et bons restos : pas de doute, le Kokubunchô est le quartier le plus animé de Sendaï, et de toute la région du Tohoku.

Le Kokubunchô est précédé par sa réputation de petit frère du fameux Kabukichô de Tokyo. Réparti sur quelques blocs en plein coeur de Sendai (entre la gare et le parc Nishi-kôen), ce quartier des plaisirs concentre dans un entrelacs de ruelles tout ce qu'il faut pour s'amuser à la japonaise.

Deux populations sillonnent le quartier chaque soir, en route pour un nomikai (soirée alcoolisée) : les étudiants et les employés de bureau, avec pour chacune ses bars, restaurants et izakaya (bar à tapas japonais). Et tous les dix mètres, un rabatteur vante les mérites de son établissement et distribue des coupons de réduction.

Le Kokubunchô est naturellement saturé de restaurants, et à l'image de Sendai - ville cosmopolite qui accueille un certain nombre d'étudiants étrangers - il y en a pour tous les goûts (phô, thaï, pub anglais, cuisine méditerranéenne...).

C'est donc l'endroit idéal pour goûter à la grande spécialité de Sendaï : le gyûtan, ou langue de boeuf grillée et salée. Une recette apparue en 1945 chez Tasuke, célèbre table du Kokubun-chô.

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs