La station Onagawa   女川駅

Date de publication :
Train en gare d'ONAGAWA

Train en gare d'ONAGAWA

À situation exceptionnelle, gare exceptionnelle

Le 11 mars 2011, le tsunami de la région du Tohoku emporta dans ses flots meurtriers la gare d’Onagawa située dans la préfecture de Miyagi. Quatre ans plus tard, le terminus de la ligne Ishinomaki relie de nouveau Onagawa et ses habitants à la région environnante et symbolise les efforts de reconstruction de la ville.

La nouvelle gare d'Onagawa

La nouvelle gare d'Onagawa

La construction de la nouvelle gare d’Onagawa fut confiée à Shigeru Ban, spécialiste des structures temporaires à base de papier et de tubes en carton et lauréat du prix Pritzker en 2014.

Une gare lumineuse, symbole de renouveau

La station Onagawa a été construite sur un terrain surélevé situé environ 150 mètres plus loin dans les terres que la gare d’origine.

Lumineux, aéré, le bâtiment de bois clair de deux étages et de 900m2 est coiffé d’un toit ondulant représentant les ailes déployées d’un oiseau, symbolisant l’envol vers un avenir radieux. La charpente en treillis de bois est l’une des marques de fabrique de Shigeru Ban et se voit aussi bien de l’intérieur que de l’extérieur de l’édifice. La nuit, la station illuminée diffuse une lumière chaude, symbolisant l’espoir de renouveau, selon ses concepteurs.

Voir aussi : Les musiques de gare japonaises

Gare d'Onagawa

Gare d'Onagawa

Une gare spa

Avant le tremblement de terre de 2011, il y avait un onsen (source chaude) public près de la gare. Les habitants aimaient venir s’y détendre tout en bavardant avec leurs voisins. C’est donc pour apporter confort et réconfort que l’architecte, spécialiste des zones sinistrées, eut l’idée d’incorporer un bain public alimenté en eau de source à l’intérieur même de la gare.

Shigeru Ban ne lésina pas sur l’espace : le premier étage est entièrement occupé par le nouveau spa appelé Onagawa Yupo’po. Aussi, pour égayer l’endroit et en faire un espace exceptionnel, il invita le célèbre peintre japonais, Hiroshi Senju, à apporter sa contribution. L’artiste peignit gracieusement plusieurs pans de mur des salles de bains ainsi qu’un immense arbre dans le hall d’entrée décoré de 900 fleurs envoyées de tout le Japon.

Les résidents d’Onagawa, en hommage aux disparus et pour commémorer la renaissance de la ville, furent également invités à peindre des céramiques intégrées à deux murs de l’espace bain.

Un nouvel espace de vie

En plus du spa, équipements collectifs et espaces commerciaux au rez-de-chaussée ont pour but de redonner vie à la communauté tandis qu’au deuxième étage, une terrasse permet d’admirer de nouveau la baie d’Onagawa.

Une superbe gare qui donne plutôt envie d’y rester que d’en partir...


À découvrir ou redécouvrir : Tama: le chat chef de gare

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs