Aji Tasuke   味太助本店

Date de publication :

Langue bien pendue

Un seul menu à la carte de Tasuke : le gyûtan. C'est même ici qu'est née cette langue de boeuf grillée, devenue depuis la spécialité de Sendai et une recette célèbre à travers le Japon.

En 1948, amère défaite, Sendai est occupée et rationnée comme beaucoup de villes japonaises. L'armée américaine réquisitionne les boeufs des élevages locaux pour nourrir ses troupes, mais un cuisinier, Keishiro Sano, remarque qu'elles laissent les langues et les queues, alors que la ville peine à se nourrir...

Le gyûtan naît dans ses cuisines, une langue de boeuf grillée au feu de bois et salée (on l’appelle alors tanshio ou « langue salée »), accompagnée d'un bol de mugi-gohan (riz+orge) et d'une soupe de queue de boeuf.

65 ans plus tard, le petit restaurant de M. Sano n’a pas changé, ou presque. Douze places assises, autant au comptoir, et une photo de l'inventeur du plat officiel de Sendaï accrochée à un mur. C'est aujourd'hui son fils qui tient la cuisine, et Tasuke est toujours la meilleure adresse de la ville.

Pour déguster du gyûtan, voir aussi  la gare de Sendai (au 3e étage, un couloir bordé de restaurants baptisé Gyûtan dôri, "la rue du gyûtan"), le restaurant Kisuke, et la chaîne Date no Gyûtan.

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs