Akanko Onsen   阿寒湖温泉

Date de publication :

Le lac Akan depuis le port d'Akanko onsen

Aïnou Kotan, le village reconstitué du peuple Aïnou

Onsen au bord du lac akan, Akanko onsen

Aux sources des Aïnous

Akanko onsen est une petite cité thermale située au bord du lac Akan, dans le parc national d’Akan Mashû. Magnifique région naturelle et sauvage, vous vous y ressourcerez entre volcan, forêt, et eaux pures.

Le mont Oakan, au dessus du lac Akan

Le mont Oakan, au dessus du lac Akan

En 1858 Takeshiro Matsuura (1818-1888), un explorateur et géographe japonais, arriva dans la région et rencontra le peuple Aïnou. Il les trouva dans un lieu si propice à la vie, qu'aujourd'hui encore vous serez touché par la beauté de cette nature.

La nature en héritage

Au bord du lac Akan, un lac de caldera entouré de volcans actifs, dont le Meakandake. Dans les eaux pures de ce lac naissent les célèbres et étranges marimo, des boules de mousse vivant en colonie. Ces algues sont protégées et font partie intégrante de la faune locale. Des promenades en bateau sont proposées chaque jour sur le lac Akan. Pour les marcheurs, deux chemins de randonnée sont aménagés, Bokke Yûhodô, le chemin du lac et le chemin de la forêt. Durée : une heure environ chacun.

Lire : La péninsule de Notsuke

Onsen au bord du lac akan, Akanko onsen

Marimo, les boules d'algues

Marimo, les boules d'algues

Aux sources de la vie

14 sources thermales d’eau sulfureuse jaillissent à Akan. Elle auraient des bénéfices pour le corps. Ces sources étaient déjà utilisées par les Aïnous, peuple autochtone d’Ezo (l’ancien nom d’Hokkaido) ayant toujours vécu en forte connexion avec la nature. La culture aïnoue est très présente et est de nos jours reconnue de nos jours : lors du grand défrichement d’Hokkaido effectuée sur décision du gouvernement japonais en 1872, ce peuple s'est vu confisquer ses terre et interdire la pratique de sa culture (langue, rites, chasse et pêche). 

Lire aussi : La ville de Kushiro

Pour tout découvrir sur les us et coutumes de ce peuple, un village-réserve aïnou, Akankotan, a été créé dans les années 1950 pour les protéger. 120 descendants y habitent et partagent leur culture et traditions avec les visiteurs. Tous les soirs, des démonstrations de danse ont lieu dans le théâtre Ikoro.

Un bain réparateur

Après une journée d’activités et de balade, pourquoi ne pas se détendre dans un onsen bien chaud ? Une douzaine de ryokan, minshuku ou hôtel avec onsen selon votre budget offrent leurs services au sein de la petite cité. Des bains de pied (ashiyu) et de mains (teyu) sont aussi disposés au détour des rues. Un bain public, le Marimo-yu, ouvre toute la journée pour 500 yen (5€) l’entrée, de 9h à 22h. Quatre lieux d’hébergements ouvrent leurs bains aux voyageurs, à partir de 1 000 yen (8€).

Le Akanko Onsen en hivers sur les bords du lac Akan

Le Akanko Onsen en hivers sur les bords du lac Akan.

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs

voyage

Magnifique....