Kawayu onsen   川湯温泉

Date de publication :
'Ashiyu' (bain de pieds) dans les eaux sulfureuses de la rivière Kawayu

'Ashiyu' (bain de pieds) dans les eaux sulfureuses de la rivière Kawayu

Le magasin de souvenirs de Kawayu onsen

Le magasin de souvenirs de Kawayu onsen proposant l'artisanat en bois sculpté

Ours en bois sculpté

Ours en bois sculpté d'Hokkaidô

Un train local arrivant en gare de Kawayu onsen

Un train local arrivant en gare de Kawayu onsen par -16°

Les troncs des arbres boulot se confondent avec les poteaux des lampadaires à Kawayu onsen

Les troncs des arbres boulot se confondent avec les poteaux des lampadaires à Kawayu onsen

Beauté sulfureuse d'Hokkaido

Pour les explorateurs ou les fatigués de l’agitation urbaine, Kawayu onsen est le lieu de toutes les (re)sources, aussi bien pour soigner le corps que l’esprit. Été comme hiver, vous en repartirez avec de très bons souvenirs, en tête comme dans vos valises !

Kawayu onsen se situe sur l’île d’Hokkaido, dans le village de Teshikaga et dans le parc national d’Akan-Mashû, entre le lac Kussharo et le lac MashûAttention, il existe aussi un Kawayu onsen dans la préfecture de Wakayama, où un onsen sauvage jaillit dans la rivière Kumano, à ne pas confondre car le climat sera très différent.

Kawayu la sulfureuse

Kawayu signifie "la rivière chaude" en langue aïnoue. Et en effet, dans notre Kawayu onsen d’Hokkaido, une rivière d'eau chaude traverse le village. Ne vous fiez pas à ce mignon petit cours d’eau, il peut se révéler sournois ! Le PH de l’eau est très acide, à 1,7 ce qui peut dissoudre un clou en 2 semaines à peine. Alors pas d’imprudence, même si cette eau est très efficace pour les maladies de la peau. N’oubliez pas d’ôter vos bijoux, en or ou en argent, qui risqueraient de rapidement changer de couleur à cause de l’oxydation. C’est parce que la rivière provient du mont volcanique Iô, situé à 2,5km de là. 

Une exploitation minière pour le soufre était là dès le début de l’ère Meiji (1868-1912) jusqu’en 1963. En 1930, la ligne ferroviaire JR Senmô passait par là et la gare de Kawayu fut ouverte (actuellement Kawayu onsen). En 1934, on nomma la région Parc national d’Akan, pour ensuite devenir Akan-Mashû. Elle est devenue aujourd'hui un point de départ pour le tourisme d’excursion, attirant du monde toute l’année. Auparavant, à cause des grandes quantité de neige, la saison touristique n’était possible qu’en été mais les visiteurs sont maintenant accueillis toute l'année. 

Bouche de soufre du volcan Iô-zan

Bouche de soufre du volcan Iô-zan

Kawayu l’accueillante

Au coeur de cette cité thermale, une dizaine d’hébergements vous attendent, avec des restaurants et magasins de souvenirs à ne surtout pas rater car l’artisanat local est magnifique. Le travail du bois sculpté est remarquable, et il est certain que vous remplirez vos bagages de ces trésors artistiques, ne serait-ce qu’une simple tasse en bois ou une cuillère. Pour (se) faire vraiment plaisir, craquez sur un bijou de perles de bois, un masque aïnou ou un ours d’Hokkaido.

Pour en apprendre plus sur la région et ses coutumes, nous vous conseillons de visiter le Kawayu Eco Museum (ouvert de 8h à 17h et fermé le mercredi). Abritant aussi l’office du tourisme, vous y trouverez toutes les informations dont vous avez besoin. Les randonnées vers le Mont Iô, les activités sur le lac Kussharo, la possibilité de rencontrer les fameuses grues japonaises Tanchô, la location de matériel (bottes, coupe-vent, raquettes, …) pour tout cela, voici la bonne adresse.

En été, la verdure est très agréable dans une nature grandiose, et en hiver, les lieux sont réputés pour le phénomène du "Diamond Dust". Des cristaux de glace qui virevoltent et scintillent dans l’air pur lorsque la température est inférieure à -10°.

Dans le rues de Kawayu onsen, vous serez aussi surpris par les poteaux imitant à la perfection les troncs des bouleaux, à s’y méprendre !


En attendant le train…

Il est souvent rageant de rater son train, mais il est parfois possible d’y trouver de bons côtés. Dans la gare de Kawayu onsen, c’est le cas. Et même si vous êtes perdu en plein campagne, le calme olympien au milieu de cette nature fabuleuse vous englobe tellement que vous pourriez y rester des heures en méditation. Il n’est pourtant pas conseillé de rater son train car vous n’en avez que 6 par jour pour vous rendre à Kushiro et 5 en sens inverse vers Abashiri

Des enfants se trempent les pieds dans les eaux chaudes de la rivière Kawayu

Des enfants se trempent les pieds dans les eaux chaudes de la rivière Kawayu

La petite gare est sans personnel, mais elle abrite un trésor historique, l’ancienne salle de réception de la famille impériale datant de 1936. Immédiatement, l’ambiance d’époque vous saute aux yeux et vous ravit, surtout dans un tel endroit. Elle a été conservée en bon état en devenant le Café Orchard Grass, dans lequel vous prendrez le temps de vivre au rythme de l’air d’Hokkaido. Et il y a même un ashiyu dans la gare pour vous réchauffer les pieds pendant les froides journées d’hiver.

Quand je vous disais que parfois il est bon de rater son train …

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs