La péninsule de Notsuke   野付半島

Date de publication :
La péninsule de Notsuke s'étend sur environ 26 kilomètres sur l'île d'Hokkaido, à l'Ouest

La péninsule de Notsuke s'étend sur environ 26 kilomètres sur l'île d'Hokkaido, à l'Ouest

La péninsule de Notsuke, vue du ciel

La péninsule de Notsuke, vue du ciel

Les squelettes des arbres morts hantent encore la péninsule de Notsuke

Les squelettes des arbres morts hantent encore la péninsule de Notsuke

Au loin, les squelettes d'arbres côtoient la forêt encore bien vivante

Au loin, les squelettes d'arbres côtoient la forêt encore bien vivante

Le village de Shibetsu et au loin la péninsule de Notsuke

Le village de Shibetsu et au loin la péninsule de Notsuke

Les grues japonaises ou Tanchô sont des animaux fidèles, restant avec le même partenaire tout au long de leur vie

Les grues japonaises ou Tanchô sont des animaux fidèles, restant avec le même partenaire tout au long de leur vie

Cap sur le nord

Que diriez-vous de vous promener sur la plus longue étendue de sable du Japon? Pour ce faire, direction l'île d'Hokkaïdo, sur la mystérieuse péninsule de Notsuke.

Une nature protégée

Se promener sur cette bande de sable et de terre longue de 26 kilomètres, c'est un peu comme son surnom l'indique se rapprocher de "la fin du monde". La "route des fleurs" permet de relier la base de la péninsule au centre de la nature, le point d'information touristique servant également de lieu d'exposition et de centre de recherche. Après le centre d'information, aucune voiture n'est autorisée à circuler. Pour accéder au premier site remarquable, il vous faudra arpenter à pied, un chemin aménagé long d'un kilomètre. Vous évoluerez alors dans une nature vierge de toute intervention humaine, loin également des hauts sommets caractéristiques de parc de Shiretoko plus au nord. Ici, une vaste plaine humide s'étend à perte de vue. Elle est parsemée d'une multitude de fleurs sauvages (fin mai à octobre) et survolée de plus 230 types d'oiseaux sauvages différent ! 

Lire : Le parc de Shiretoko

Une grande partie de la péninsule de Notsuke est enregistrée et ainsi protégée en tant que zone humide par la Convention de Ramsar. Ce traité permet notamment d'assurer la préservation de l'habitat naturel des oiseaux aquatiques, comme la grue japonaise, tancho, présente dans la région. Après environ 30 minutes de marche dans ce paysage doux et accueillant, le visiteur découvre avec surprise la plus grande curiosité de la péninsule de Notsuke : le site exceptionnel de Todowara.

À découvrir : Tsurui, le repaire des tanchô

La danse des squelettes

Durant la période Edo (1608-1863), il s'étendait ici une vaste forêt composée de Todomatsu, une espèce de conifères spécifique à la région. Après avoir été exposés de manière continue à l'eau salée, certains arbres ont été détruits mais n'ont pas pour autant disparu... Solides et déterminés, ils sont restés debout tels des squelettes restant hanter les lieux. Leur couleur blanche typique et leur forme tortueuse ajoutent une touche de désolation au paysage chargé d'une aura mystérieuse. Les dernières recherches prouvent que l'action du sel et du vent mettent en danger la population d'arbres restante. Ainsi, ce site exceptionnel serait voué à disparaitre d'ici un peu plus de cent ans. Ce même phénomène est visible sur le site de Narawara plus en amont. Ici, point de chemin à travers champs, la forêt de chênes Mizunara et ses arbres-squelettes s'observent depuis un parking situé le long de la route des fleurs.

Pour profiter au maximum des charmes et du calme de la région, vous pourrez poursuivre votre séjour dans le village voisin de Shibetsu. Ce petit hameau, discret mais dynamique, offre une approche authentique de la vie dans les villages côtiers de l'île d'Hokkaido. 

Todowara

Todowara

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs