Rausu   羅臼町

Date de publication :
Le roi des aigles agrippant son repas

Le roi des aigles agrippant son repas

Le port de pêche de Rausu vu des hauteurs

Le port de pêche de Rausu vu des hauteurs

Le Mont Rausu vu depuis la mer Okhotsk

Le Mont Rausu vu depuis la mer Okhotsk

L'activité incessante des pêcheurs rythme la vie du village

L'activité incessante des pêcheurs rythme la vie du village

Les confins du Japon

À l'extrême nord de l'île d'Hokkaido, entre les volcans et la mer d'Okhotsk, les quelques 6 000 habitants de la ville de Rausu vivent au rythme des saisons, de la pêche et du tourisme.

Certains matins dans le village de Rausu, les voix des habitants russes de l'île voisine Kunashiri seraient portées par le vent jusqu'au petit port de pêche japonais... Venir à Rausu, c'est aussi ça : apercevoir au loin l'une des quatre îles Kouriles revendiquées par le Japon depuis la fin de la seconde guerre mondiale. Malgré sa petite superficie, Rausu est la plus grande ville de la côte est de la péninsule de Shiretoko. Les amoureux de la nature viendront ici pour découvrir une faune unique évoluant dans son habitat naturel. 

Un ours à votre porte

Le parc de Shiretoko, classé au patrimoine mondial de l'UNESCO, est réputé pour être l'un des sites naturels le plus préservé du Japon. Forêt vierge, cascades, lacs... Certains de ses discrets joyaux ne sont visibles ou accessibles qu'en bateau de croisière ou en bus. Mais la ville de Rausu est une bonne destination pour qui veut saisir les instants fugaces de la vie sauvage. 

De janvier à mars, le plus grand rapace du monde, le Pygargue empereur se fait remarquer avec ses 2 mètres d'envergure. Bien que mangeant principalement du saumon, la puissance de son bec et de ses pattes lui permet de chasser des renards polaires ou même des petits phoques. Autre curiosité, le phoque annelé. Une espèce reconnaissable entre toutes grâce aux quatre anneaux blancs cernant son corps. 

D'avril à juillet, les ours bruns sortent de leur torpeur hivernal pour faire un petit tour en ville. Certains, peu farouches, s'aventureraient même près des habitations... Cependant, pour optimiser votre chance d'apercevoir l'un de ces colosses, des excursions en bateau sont organisées au printemps et à l'automne. 

Ouvrez l'œil à la recherche du grand duc de Blackiston. Ce deuxième plus grand rapace nocturne au monde vous impressionnera avec ses ailes de 180 cm d'envergure. En mer, le balai d'orques et de baleines est visible depuis les hauteurs du port, entre mars et septembre. Pour une immersion toujours plus intense, profitez des croisières à bord de bateau brise-glace qui vous permettront de côtoyer de près les bancs de dauphins.

Explorations pédestres

Si vous n'avez pas le pied marin, choisissez parmi les multiples sentiers de randonnées des environs. Pour l'ascension du Mont Rausu, culminant à 1660 mètres d'altitude, comptez six à huit heures de marche aller-retour. Plus accessible, une excursion autour du lac Rausu-ko entouré par la forêt vierge. Si vous êtes en voiture, empruntez la route nationale 334 reliant Rausu à la ville d'Utoro, point de départ pour sillonner les cinq lacs de Shiretoko-Goko ou les sources chaudes d'Iwaobetsu. En chemin, vous pourrez profiter d'admirables points de vue sur la mer et le Mont Rausu. Notez que cette route est fermée du mois de novembre au début du mois de mai.

L'authenticité de la ville de Rausu vous plonge au cœur d'un Japon sauvage et encore peu fréquenté. Sa position en bord de mer et l'activité journalière des pécheurs font de ce petit port une destination idéal pour déguster poissons et crustacés de toute première fraicheur. 


Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs