Festival de Hamamatsu Takoage-Gassen   凧揚げ合戦 浜松まつり

Date de publication :
Un char de la parade nocturne d'Hamamatsu

Un char de la parade nocturne d'Hamamatsu

Les cerfs-volants dans le ciel

Les cerfs-volants dans le ciel d'Hamamatsu

'Banzaï !' une équipe a gagné

'Banzaï !' une équipe a gagné son combat avec son cerf-volant

Danse du ciel

Hamamatsu Matsuri est une fête ayant lieu début mai pour fêter la naissance d’un enfant en lançant un cerf-volant géant. De véritables combats de cerfs-volants ont lieu dans le ciel d’Hamamatsu lors de cette gigantesque fête populaire, qui veut avant tout souhaiter une bonne santé aux enfants.

Un cerf-volant en gros plan

Un cerf-volant en gros plan

Chaque 5 mai a lieu Kodomo no hi (littéralement "Jour des enfants"), anciennement Tango no sekku, la fête qui célèbre les enfants et particulièrement les garçons nés dans l’année. Une tradition qui remonte à plus de 450 ans lorsqu'à l’époque Eiroku (1558-1569), pour fêter la naissance du premier fils du gouverneur féodal, un grand cerf-volant a été lancé dans le jardin du château. Depuis, la coutume est toujours de lancer un cerf-volant le 5 mai de l’année de naissance d’un garçon pour fêter Tango no sekku.

Pour en savoir plus : Kodomo no hi

Une fête dans le vent

C’est vers la grande plage et les grandes dunes d’Hamamatsu que la fête se déroule, sur un très vaste terrain permettant d’accueillir beaucoup de monde. Le vent fort de la mer d’Enshû permet de faire s’envoler les lourds cerf-volants faits de papier et de baguettes de bambou. Au fil des siècles des villages d’artisants se sont développés, une vingtaine entre les périodes Edo (1603-1868) et Meiji (1868-1912). Aujourd’hui, ce sont 174 villages qui participent à cette fête très animée.

Le premier jour, le 3 mai, chaque participant présente son cerf-volant pour Hatsudako, en expliquant le sens du symbole représenté dessus, en lien avec la famille d’un enfant nouveau-né. Il est recouvert de motifs traditionnels très colorés délicatement dessinés par un artiste sur du papier noué à une structure de bois. Avec la force du vent et suivant l’envergure du cerf-volant, entre 1,28 et 3,25 mètres, il faut plusieurs personnes, souvent de jeunes hommes, pour "dompter" l’engin au moyen d’une solide corde se dévidant sur plusieurs dizaines de mètres, le maintenir en l’air et éviter qu’il ne se fracasse au sol.

Préparation d'un cerf-volant

Préparation d'un cerf-volant

Combat de cerfs-volants

Combat de cerfs-volants par équipe dans un nuage de poussière

Dans les nuages… de poussière

Les 4 et 5 mai, ont lieu les fameux combats de cerfs-volants. Plusieurs équipes s’affrontent dans ces combats amicaux mais néanmoins violents. Le jeu consiste à croiser la corde d’un adversaire et la couper à force de violents mouvements par tous les membre d’une équipe. Le tout est accompagné par des musiciens qui répètent inlassablement des airs entraînants principalement à la trompette.

Sur les côtés le public assiste à ces joutes aériennes, fascinantes à regarder au niveau du sol où les groupes se bousculent dans de formidables nuages de poussière qui s’élèvent dans l’air. Mais si le temps est à la pluie, c’est dans la boue que cela se joue.

Croisement de chars

Le soir la fête ne s’arrête pas mais prend une tout autre tournure. Après les combats du jour, c’est l’unité qui prévaut. Une grande parade anime les rues de la ville d’Hamamatsu. En centre-ville, des chars chargé de jeunes musiciens sont tirés par les adultes le long des avenues à la nuit tombée. Trois lignes de chars se croisent devant vos yeux, éclairés par des lanternes, ce spectacle féérique permet d’accueillir et de réconforter les jeunes hommes qui ont tant donné pour dompter leur cerf-volant. Du saké leur est offert pour que la fête dure toute la nuit.

Petite fille sur un char

Petite fille sur un char de la parade d'Hamamatsu

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs