Visiter Kakegawa   掛川市

Date de publication :
Le château de Kakegawa
Le jardin du château de Kakegawa
La vue depuis le château de Kakegawa

Sur la route du Tôkaïdô

Kakegawa, située dans la préfecture de Shizuoka, est une ville agréable dotée d’un château et entourée de plantations de thé ondoyantes. 

Kakegawa fut l’une des villes étapes de la route du Tokaido, qui reliait Kyoto à Edo (l’ancien nom de Tokyo), ce qui lui conféra une grande importance. Aujourd’hui, la ville est connue pour sa production de thé et son château.

Voyage dans le passé

Construit en 1513, le château de Kakegawa fut maintes fois détruit puis reconstruit. Sa dernière reconstruction date de 1994. Une date fort récente pour un bâtiment dont l’origine remonte au XVIè siècle mais, fait exceptionnel, il fut rebâti en bois avec des méthodes de construction traditionnelles. Les douves et murs de pierre ainsi que la résidence du daimyô (construite en 1659) sont d’origine.

Le château constitue donc une visite intéressante, sans compter que ses jardins abritent le « Ni no maru chashitsu », une splendide maison de thé de style traditionnel où, assis sur des tatamis, on peut admirer le jardin tout en dégustant les divers thés qui font la réputation de la ville et de la région de Shizuoka.

À lire : Le thé vert japonais

C’est également dans le jardin du château que se trouve Kakegawashi Ninomaru, le musée d’art de Kakegawa.

Y sont exposés divers objets donnés par de riches hommes d’affaires de la ville, tels une impressionnante collection d’anciens articles pour fumeurs et une belle collection de sabres japonais. Le musée abrite également des peintures de style japonais datant du XIXè au XXè siècle.

Voir aussi : Le musée du samourai

  • Nissaka Shuku

Kakegawa est la 25è ville étape de ce que l’on nommait les "53 Stations du Tokaido". L’Histoire est encore présente au nord-est de la ville, au pied de la montagne nommée "Sayo no Nakayama", où se trouvait l’un des passages montagneux les plus ardus de la route du Tokaido. Dans ce que fut le village de Nissaka Shuku, l’auberge (hatago) Kawazakaya, témoigne de ce passé mythique. Réservée aux plus aisés et aux dignitaires, sa structure et ses décorations en bois furent réalisées par des artisans venus d’Edo (l’ancien nom de Tokyo). Plus modeste, l’auberge Yorozuya, également visitable, était réservée aux gens du peuple. 

Le parc floral et aux oiseaux de Kakegawa

Le parc floral et aux oiseaux de Kakegawa

Découverte de la nature

  • Kakegawa Kachoen

Ce parc floral et aviaire de Kakegawa est considéré comme l’un des plus beaux parcs aviaires du Japon. Les oiseaux y font leur show et il est possible d’acheter de la nourriture pour en nourrir certains. Petits et grands pourront y admirer plusieurs sortes de chouettes, des paons, ou encore des oiseaux tropicaux tels que toucans et flamants roses.

Voir : Nasu Animal Kingdom

  • Kiwi Fruits Country

C'est le nom de la plus grande ferme de culture de kiwis du Japon. Outre la possibilité de goûter à plusieurs sortes de kiwi, l’intérêt de l’endroit réside dans sa plantation de thé ouverte aux visiteurs. Ces derniers peuvent faire l’expérience de la cueillette des feuilles de thé, accompagnés et conseillés par un(e) employé(e). Une fois les feuilles récoltées, on peut les faire griller et les déguster.

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs