Takamatsu   高松

Date de publication :
Le jardin Ritsurin à Takamatsu

Le jardin Ritsurin à Takamatsu

Le jardin Ritsurin à Takamatsu

Le jardin Ritsurin à Takamatsu

Entre Honshû et Shikoku

L'ancienne citée fortifiée du clan Matsudaira, Takamatsu, abrite un magnifique jardin et constitue un bon point de départ pour visiter l'Est de l'île de Shikoku.Située au nord de l'île de Shikoku au Japon, Takamatsu assure la liaison entre l'île principale de Honshû et celle de Shikoku. Le trajet peut être fait par voiture ou par train depuis 1988, grâce à la construction du Grand pont de Seto, qui semble bondir d'îlot en îlot pour relier Takamatsu et Okayama.

La ville de Takamatsu

Takamatsu est la capitale de la préfecture de Kagawa et, avec une population d'environ 420 000 personnes, la deuxième plus grande ville de l'île de Shikoku (après Matsuyama). Elle est située sur la côte nord de l'île. 

Avec l'achèvement du pont routier et ferroviaire Seto Ohashi en 1988, Takamatsu est devenue la porte d'entrée de l'île de Shikoku vers l'île principale du Japon, Honshu. Takamatsu est également une plaque tournante des ferries pour les îles de la mer intérieure de Seto.

Le parc Ritsurin, créé par le clan Matsudaira qui contrôlait la ville fortifiée de Takamatsu pendant l'époque d'Edo (1603-1868), est l'attraction la plus célèbre de la ville.


L'Histoire de Takamastu et du château Tamamo

Il reste peu de choses aujourd'hui du château de Takamatsu, également connu sous le nom de château de Tamamo, situé dans le parc de Tamamo, non loin de la gare centrale. 

La position stratégique de Takamatsu a assuré sa richesse à l'époque féodale et a incité le seigneur de guerre local à construire le château de Takamatsu. Construit de 1588 à 1590 par Chikamasa Ikoma, le château est devenu en 1642 une résidence du clan Matsudaira, parents du shogun Tokugawa au pouvoir.

Le château est particulièrement remarquable car faisant face à la mer intérieure de Seto, entre les îles Honshu et Shikoku, ses les douves sont remplies d'eau de mer aspirée par des portes d'écluse.

Le fossé et les murs de pierre sont toujours là, ainsi que trois tourelles et une porte. La tourelle de Tsukimi Yagura, qui fait face à la mer, a été construite pour observer la lune, d'où son nom (tsuki : lune ; mi : voir). Le parc de Tamamo possède un agréable jardin sec en pierre et est planté de cerisiers et de pins.

Le château a été progressivement démoli au cours de l'ère Meiji (1868-1912) at a subi d'autres dommages pendant la Seconde Guerre mondiale. 

Le jardin Ritsurin

Le Jardin Ritsurin Koen et ses 75 hectares de petites collines arborées, d'étangs peuplés de carpes et de chemins pavés, est la fierté locale. C'est la principale attraction de Takamatsu et reste l'un des plus beaux et des plus grands jardins de promenade du pays. 

Commencé en 1625 sur ordre du seigneur Ikoma Takatoshi, l'aménagement du Ritsurin prendra plus d'un siècle, le temps d'en faire un superbe exemple de jardin emprunté. Évoluant au rythme de la nature qui l'habite, le vaste jardin est divisé en deux styles distincts : traditionnel japonais au sud et occidental au nord.

En plus de boutiques et d’expositions de produits artisanaux, le pavillon de thé Kikugetsu-tei propose une pause zen dans un cadre unique : un thé vert en poudre macha, les yeux perdus dans une forêt de pins taillés avec une remarquable minutie.

Dans la section située près de la porte Est se trouve également le musée d'artisanat Sanuki qui présente l'artisanat local, notamment la vannerie et la céramique.

  • Accès : Pour vous rendre au jardin, prenez un bus de la gare de Takamatsu à l'arrêt Ritsurin-mae ou un train JR à Ritsurin Park Kitaguchi. Vous pouvez également marcher pendant dix minutes à partir de la gare de Kotoden Ritsurin.
Le jardin Ritsurin à Takamatsu

Le Jardin Ritsurin à Takamatsu

Le jardin Ritsurin à Takamatsu

Le jardin Ritsurin à Takamatsu

Festivals Takamatsu

Takamatsu organise un certain nombre de festivals tout au long de l'année. En août, le festival de Takamatsu est marqué par des feux d'artifice et des danses de rue, en octobre, le festival d'automne est marqué par un défilé de samouraïs de l'époque Edo et à la fin de l'année, le festival d'hiver de Takamatsu voit la ville illuminée par des lumières colorées.


La spécialité culinaire de Takamatsu, le paradis des udon

Depuis le port, il est possible d'embarquer pour un court trajet de vingt minutes vers une petite île aux montagnes boisées : Megijima, ou Onigashima ("île du démon"), en référence à la célèbre légende de Momotarô, un jeune garçon envoyé par les dieux combattre un odieux monstre installé sur l'île. 

Les sanuki udon, nouilles épaisses plongées dans un bouillon chaud sont fabriquées à partir d'une variété de blé cultivée près de Takamatsu.

Les sanuki udon, nouilles épaisses plongées dans un bouillon chaud, sont fabriquées à partir d'une variété de blé cultivée près de Takamatsu

À l'est, à quelques minutes de train, le plateau volcanique de Yashima offre une vue imprenable sur la mer intérieure de Seto, lieu d'une célèbre bataille navale ayant opposé les clans Taira et Minamoto en 1185.

Pour rassasier les appétits attisés par l'air marin, les restaurants de Takamatsu proposent la spécialité locale : les sanuki udon. Ces nouilles épaisses plongées dans un bouillon chaud sont fabriquées à partir d'une variété de blé cultivée sur l'île, et rappellent que Shikoku est réputée être le "paradis des udon" !

Visites à faire des les environs de Takamatsu

  • Yashima - La région est célèbre pour la bataille de Yashima, un prélude à la bataille historique de Dannoura dans le détroit de Shimonoseki entre les clans Taira et Minamoto en 1185 . Aujourd'hui, on peut y admirer de belles vues depuis un plateau de 293 mètres de haut et y visiter temple Yashima-ji, numéro 84 des 88 temples sacrés de Shikoku, une ancienne route de pèlerinage qui fait le tour de l'île de Shikoku, qui possède des reliques de la bataille et la "mare de sang", où les guerriers Minamoto auraient lavé leurs épées du sang de leurs ennemis.

  • Shikuku Mura, possède une intéressante collection de plus de vingt bâtiments traditionnels rapportés de tout Shikoku et des îles environnantes et reconstitués dans un seul lieu. Vous y trouverez une scène de kabuki au toit de chaume de Shodoshima, une réplique de pont de corde (kazurabashi) de la région de la gorge d'Oboke, un poste frontière de l'époque d'Edo et de nombreux autres bâtiments restaurés. La galerie Shikoku Mura, située dans un magnifique jardin aquatique et conçue par Tadao Ando, présente des œuvres d'art moderne de Picasso et de Chagall, entre autres, ainsi que des expositions régulières d'art oriental.

  • À l'est de Yashima se trouve le village traditionnel des tailleurs de pierre de Mure. C'est là que le célèbre sculpteur et designer américano-japonais Isamu Noguchi a installé sa maison et son atelier dans les années 1970. Le musée du jardin Isamu Noguchi contient 150 de ses sculptures, dont certaines sont inachevées.

  • L'impressionnant château de Marugame est l'un des douze châteaux originaux encore debout au Japon.

  • Kotohira, un ancien sanctuaire au sommet d'une montagne dédié au dieu des marins et des voyageurs. De superbes vues vous attendent au sommet après la montée ardue de centaines de marches

  • Le temple Zentsuji est le numéro 75 et le plus grand des 88 temples sacrés de Shikoku. Le temple est le lieu de naissance réputé de Kobo Daishi (alias Kukai), le fondateur du complexe de temples Koyasan à Wakayama et l'un des prêtres bouddhistes les plus influents de l'histoire du Japon.

Comment se rendre à Takamatsu ?

  • En avion - L'aéroport de Takamatsu est situé à 16 km au sud de la ville. Des bus assurent la liaison avec la gare JR de Takamatsu (45 minutes). Un taxi coûte environ 4000 yens. Il existe des vols vers Tokyo, Kagoshima et Naha (Okinawa), avec un vol international vers Séoul en Corée.

  • En train - Des trains express JR passent par le pont Seto Ohashi de la gare de Takamatsu à la gare d'Okayama (55 minutes), ainsi que des correspondances à l'intérieur de Shikoku sur la ligne JR Kotoku vers Tokushima (1 heure), la ligne JR Yosan vers Matsuyama (20 heures, 30 minutes) et la ligne JR Dosan vers le sud vers Kochi (2 heures, 30 minutes).

  • En bus - La gare de Takamatsu est un terminus de bus de l'autoroute pour les bus vers diverses destinations à Shikoku et au-delà. Il existe des services de bus d'autoroute vers la gare routière de Shinjuku (Busta Shinjuku) à Tokyo (9 heures, 30 minutes), Nagoya (7 heures, 45 minutes) et Yokohama (9 heures). En outre, il existe des bus d'autoroute vers Fukuoka (9 heures), Namba et la gare JR d'Osaka (3 heures, 15 minutes), la gare routière d'Hiroshima (3 heures, 30 minutes), Kochi (2 heures, 10 minutes) et Matsuyama (2 heures, 40 minutes).

  • En ferry : Il existe des liaisons par ferry du port de Takamatsu vers Kobe, Okayama et également vers Naoshima, Oshima, Shodoshima, Megishima et Ogishima (Megijima & Ogijima) dans la mer intérieure.